Vous recherchez une actualité
Actualités

ASTHME: Croissance trop rapide du nouveau-né, risque accru de 30%

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 4 semaines
American Journal of Respiratory Research and Critical Care Medicine

Une accélération de la croissance dans les trois premiers mois de vie de l’Enfant serait typique d’un risque accru de symptômes d'asthme dans ses premières années de vie, conclut cette étude du Centre Médical Erasmus aux Pays-Bas. Des conclusions publiées dans l’édition du 20 janvier de l’American Journal of Respiratory Research and Critical Care Medicine qui confirment que les premiers mois de vie sont une période critique pour le développement des poumons et donc le risque d'asthme un peu plus tard dans la vie.

«Nous savons qu'un faible poids de naissance est associé à un risque accru de symptômes d'asthme chez les enfants, mais les effets de certains types de croissance fœtale et infantile sur ce risque n'avait pas été encore examiné", précise le Pr. Liesbeth Duijts. «Dans notre étude, l'accélération du gain de poids dans la petite enfance a été associée à un risque accru de symptômes d'asthme chez les enfants d'âge préscolaire -indépendamment de la croissance fœtale."


Cette analyse a porté sur les données de l'étude cohorte Generation R Study, menée auprès 5.125 enfants suivis de la vie fœtale jusqu'à l'âge de 4 ans. Une évaluation des symptômes de l'asthme a été effectuée par questionnaire aux âges de 1, 2, 3 et 4 ans. L'analyse conclut à,

- L'absence d'association entre la croissance (taille et poids) du fœtus,

- un gain de poids accéléré de la naissance à 3 mois qui suivent un développement fœtal normal a été associé à un risque accru de symptômes d'asthme,

o dont la respiration sifflante (OR : 1,44 IC: 95% de 1,22 à 1,70),

o l'essoufflement: (OR : 1,32 de 1,12 à 1,56),

o une toux sèche: (OR : 1,16 de 1,01 à 1,34),

o et des mucosités persistantes: (OR : 1,30 de 1,07 à 1,58)).

- Les associations entre la croissance du nourrisson et le risque de développer des symptômes d'asthme sont indépendantes de la croissance fœtale,

- mais ont tendance à être plus forte chez les enfants de mères atopiques.

«Nos résultats suggèrent que la relation entre le gain de poids des nourrissons et des symptômes d'asthme n'est pas liée à la croissance du fœtus», précise le Dr Duijts. «Bien que les mécanismes sous-tendant cette relation ne soient pas clairs, la croissance accélérée de poids en début de vie pourrait être néfaste au bon développement des poumons et pourrait être associée à des évolutions défavorables dans le système immunitaire."

Source : American Journal of Respiratory Research and Critical Care Medicine (à paraître) via Eurekalert (AAAS) “Accelerated infant growth increases risk of future asthma symptoms in children » (Visuel © uwimages - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur l'Asthme

Lire aussi :ASTHME et OBÉSITÉ : Obésité dans l'enfance, double risque d'asthme à l'adolescence -

Autres actualités sur le même thème