Vous recherchez une actualité
Actualités

BISPHÉNOL A: Lié à une malformation congénitale chez les garçons

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 3 semaines
ENDO 2013

L’exposition in utero au bisphénol A (BPA) responsable d’une déficience hormonale chez les nouveau-nés garçons présentant une cryptorchidie ou des testicules non descendus. Cette étude, française, présentée au Congrès annuel de l'Endocrine Society (San Francisco), ajoute un nouvel effet néfaste de l’exposition au BPA, alors que vient tout juste d’être évoqué, lors du même congrès, celui de cancer de la prostate.


Si cette étude seule n'apporte pas de preuve définitive sur la responsabilité du BPA dans la cryptorchidie, elle suggère, pour la première fois, que l'exposition au BPA pourrait être facteur ou co-facteur de risque de la malformation congénitale la plus fréquente chez les nouveaux nés de sexe masculin. Le Pr Patrick Fenichel, auteur principal et professeur d'endocrinologie au CHU de Nice rappelle que la cryptorchidie touche 2 à 5% des nouveau-nés garçons à terme. Et si parfois, les testicules vont descendre tout seuls dans les 6 mois après la naissance, lorsque le problème persiste, le risque d'une diminution de la fertilité et de cancer des testicules est accru, à l'âge adulte.

L'équipe a suivi 180 garçons nés après 34 semaines de grossesse, dont 52 avec un ou deux testicules non descendus dont 26 avec un ou deux testicules toujours non descendus à 3 mois. Les 128 autres nouveau-nés « témoins » ont été appariés pour le terme de la grossesse, le poids et l'heure de naissance. Les chercheurs ont mesuré les niveaux de BPA et de l'insuline-like peptide 3 -l'un des deux hormones testiculaires qui régulent la descente des testicules- dans le sang de cordon ombilical.

Plus le niveau de BPA est élevé, plus faible est le niveau de l'hormone « de descente des testicules » : Les chercheurs constatent en effet,

· l'absence de différence dans les niveaux de niveau de testostérone -qui régule également la descente des testicules- entre les groupes et vs en population générale,

· des niveaux significativement plus faibles d'insuline-like peptide 3, chez les nouveau-nés avec cryptorchidie vs témoins, les auteurs ont rapportés,

· des niveaux de BPA ou d'autres perturbateurs endocriniens sensiblement identiques entre les 2 groupes, si ce n'est que chez 180 nourrissons, le niveau de BPA s'avère inversement corrélé avec le niveau d'insuline-like peptide 3, ce qui signifie que plus le niveau de BPA est élevé, plus faible est le niveau de cette hormone.

L'auteur suggère que le BPA pourrait réprimer l'expression du gène de l'insuline-like peptide 3 et donc contribuer ainsi à favoriser le développement de la cryptorchidie.

Source: ENDO 2013 via Eurekalert (AAAS) BPA linked to a common birth defect in boys

Accéder aux dernières actualités sur le Bisphénol A

Lire aussi : BISPHÉNOL A: L'exposition précoce augmente aussi le risque de cancer de la prostate -

BISPHÉNOL A: Première preuve d'effet sur la reproduction masculine humaine -

Autres actualités sur le même thème