Vous recherchez une actualité
Actualités

CAFÉ vs INSUFFISANCE CARDIAQUE: 4 cafés par jour pour une prévention optimale

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 3 semaines
Circulation Heart Failure

Combien de cafés faut-il donc consommer par jour pour en tirer un bénéfice cardiovasculaire ? C’est la question à laquelle répond cette étude du Beth Israel Deaconess Medical Center, publiée dans l’édition du 26 juin de la revue Circulation et menée sur plus de 140.000 personnes. Une revue de l’American Heart Association qui, dans ses lignes directrices de prévention contre l’insuffisance cardiaque, met en garde contre une consommation trop régulière de café. Au milieu donc de ces contradictions, cette recherche, plutôt que de dire oui ou non au café, s’est demandé…combien.

«Nos résultats montrent un bénéfice possible mais comme pour toutes choses, cela dépend de la quantité de café consommée », explique l'auteur principal, le Pr Elizabeth Mostofsky, de l'unité cardio-vasculaire du BIDMC. « Et par rapport à l'absence totale de consommation, la meilleure protection apportée correspond à la consommation de 4 cafés « européens » ou 2 grands cafés américains ».


4 tasses par jour, pas plus : L'analyse de 5 études précédentes menées en Suède et en Finlande, portant sur 140.220 participants 6.522 ayant subi des événements d'insuffisance cardiaque, constate ainsi que ces buveurs de café modérés ont un risque réduit de 11% d'insuffisance cardiaque. A partir de la littérature publiée, les auteurs ont trouvé une relation statistiquement significative en forme de « J » entre la consommation habituelle de café et le risque d'insuffisance cardiaque. Ainsi, les bénéfices cardiaques de la consommation de café commencent « à plafonner » à 4 cafés par jour. Ce caractère préventif diminue lentement jusqu'à 5 tasses, puis il n'y a plus de bénéfice supplémentaire au-delà de 5 cafés par jour.

Les chercheurs ne savent pas expliquer cet effet de prévention contre l'insuffisance cardiaque, mais suggèrent un impact du café sur 2 facteurs majeurs d'insuffisance cardiaque, le diabète et l'hypertension artérielle. Leur recherche montre en effet que la consommation de café diminue le risque de diabète de type 2. Et, si des études précédentes ont démontré que le café et la caféine augmentent la pression artérielle, à ce niveau modéré de consommation, une tolérance pourrait se développer, la consommation de café ne poserait pas de risque et pourrait même avoir un effet protecteur contre l'hypertension artérielle.

D'autres recherches vont être menées mais, d'ores et déjà, ces résultats obtenus sur un large échantillon, devraient engager à revoir les lignes directrices en tenant compte de l'effet bénéfique cardiovasculaire d'une consommation modérée de café.

Source: Circulation Heart Failure online June 26, 2012, doi: 10.1161/​CIRCHEARTFAILURE.112.967299 « Habitual Coffee Consumption and Risk of Heart Failure: A Dose-Response Meta-Analysis

Accéder aux dernières actualités sur Café et santé

Lire aussi : Quelques CAFÉS contre l'AVC? Oui mais jusqu'à un certain point

Autres actualités sur le même thème