Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: 10 principes de base pour réduire son risque

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 4 semaines
NHS

Le National Health Service britannique nous les rappelle ces 10 principes favorables à la réduction du risque de cancer. Ce rappel, toujours utile, met une fois de plus l’accent sur le caractère évitable de bon nombre de facteurs de risque. En un mot, un mode de vie sain et une bonne connaissance de son corps font déjà beaucoup.

En France, en 2012, l'incidence du cancer est estimée à 355.000 nouveaux cas et le nombre de décès par cancer atteint près de 150.000, dont 85 000 chez l'homme et 63 000 chez la femme. Le cancer du poumon reste la première cause de décès par cancer chez l'homme, le cancer du sein, chez la femme, juste devant le cancer du poumon. Enfin, la prévalence totale de la maladie se chiffre à 3 millions de personnes (ayant eu un cancer au cours de leur vie).


Il n'existe pas de recette miracle pour y échapper, mais des principes de vie pour réduire son risque On aura compris, au vu des chiffres qui précèdent que le tabagisme, en particulier fait partie des facteurs les plus critiques de risque. Donc, quelques principes de base :

1. Un mode de vie sain, qui comporte les principes ci-dessous et la pratique régulière de l'exercice physique, soit environ 30 mn d'exercice modéré quotidien.

2. Une alimentation saine et équilibrée, comportant, beaucoup de fruits et légumes ; de pain, riz, pommes de terre, pâtes et autres féculents ; certaines viandes, poissons, œufs, légumes secs et autres sources de protéines non laitières (dans le cas du végétalisme), certains produits laitiers et de faibles quantités d'aliments et de boissons riches en graisses ou de sucres. Au-delà, de nombreuses études scientifiques suggèrent des associations positives entre la consommation de certains groupes d'aliments ou nutriments et un risque réduit de certains cancers. Mais il faudra sans doute des années pour définir et combiner précisément ces différents aliments et leurs bénéfices anticancéreux. On peut néanmoins citer quelques aliments reconnus pour leur intérêt dans la prévention de certains cancers : Le brocoli, la tomate, le raisin, le melon (amer), le céleri et l'artichaut, les noix, le soja dans certains cas, et le café pour le cancer du foie ou la récidive du cancer du sein.

3. Beaucoup de fibres : Un apport important de fibres contribue à réduire le risque de cancer de l'intestin et à garder un côlon en bonne santé. Pâtes complètes, pain, céréales et riz, légumineuses, légumes et fruits, sont aussi de bonnes sources de fibres.

4. Pas trop de viande rouge ou transformée : Si la viande est une source importante de protéines, de vitamines et de minéraux, une consommation trop importante de viande rouge et transformée est associée au risque de cancer de l'intestin et du côlon. Il s'agit donc de consommer raisonnablement de la viande rouge et limiter voire éviter la consommation de bacon, saucisses, salami et jambon. 70 grammes par jour de viande rouge ou transformée est un maximum.

5. Eviter les suppléments de bêta-carotène : Ce type de supplémentation a été définitivement associé au risque de cancer du poumon, chez les fumeurs et chez les personnes exposées à l'amiante. De fortes quantités de suppléments de bêta-carotène pourraient aussi augmenter le risque de cancer chez d'autres personnes.

6. Maintenir un poids de santé

En France, 15% de la population adulte est obèse. Or l'obésité et le surpoids sont des facteurs démontrés de risque de cancers de l'intestin, du pancréas, de l'œsophage, du sein en particulier après la ménopause, de l'utérus et du rein. Contrôler son poids, c'est donc réduire son risque.

7. Moins d'alcool : La consommation excessive d'alcool est également connue pour accroître le risque de certains cancers, comme les cancers de la bouche, du pharynx et du larynx, de l'œsophage, de cancer colorectal et de cancer du sein. Les femmes ne doivent pas boire régulièrement plus de 2-3 unités d'alcool par jour, les hommes plus de 3-4 unités par jour.

8. Arrêter de fumer (ou au moins éviter de fumer au réveil) réduit considérablement le risque de développer un cancer et il n'est jamais trop tard pour cesser de fumer. Ainsi, arrêter de fumer à 30 ans laisse une espérance de vie similaire à celle des non-fumeurs et arrêter à 50 ans élimine 50% du risque.

Voir, pour le cancer du sein,

9. Se protéger du soleil ou des U.V. contribue à prévenir le cancer de la peau. Parmi les précautions d'usage,

  • l'utilisation régulière d'un écran solaire avec facteur de protection solaire >15,
  • La surveillance des grains de beauté,
  • Et, en cas de grain de beauté suspect, une consultation chez le dermatologue.

10. Enfin, bien connaître son corps permet de mieux le surveiller et de détecter de manière précoce les signes de changement suspects. Des grosseurs inhabituelles ou des saignements inexpliqués doivent amener à consulter. En conclusion des principes qui paraissent évidents mais qui sont loin d'être toujours respectés.

Source: NHS 10 ways to reduce your cancer risk (Visuel © evgenyatamanenko - Fotolia.com)

Lire aussi: CANCER: 7 règles de vie pour réduire son risque de 50% -

Autres actualités sur le même thème