Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: L'histoire familiale de cancer de la prostate, un facteur de risque aussi

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 3 heures
Cancer

Un risque accru de cancer du sein chez les femmes qui ont de proches parents avec antécédents de cancer de la prostate, c’est la conclusion de cette étude américaine menée sur près de 80.000 participantes. Ces données présentées dans la revue Cancer ont d’évidentes implications pour la surveillance et le diagnostic chez ces patientes, car les antécédents familiaux des membres du sexe opposé sont, à ce jour, rarement pris en compte dans les évaluations du risque.

Jusqu'ici, on prenait en compte, pour évaluer le risque de cancer du sein et de la prostate, les antécédents familiaux de la même maladie chez les parents au premier degré. Les chercheurs du Barbara Ann Karmanos Cancer Institute et de la Wayne State University (Detroit) révèlent ici une association entre les antécédents familiaux de cancer de la prostate chez de proches parents et le risque de cancer du sein.


Les chercheurs ont analysé les données de 78.171 femmes participant à la cohorte Women's Health Initiative Observational Study , suivies durant 5 à 16 ans, et exemptes de cancer du sein, au début de l'étude. Au cours du suivi, 3.506 cas de cancer du sein ont été diagnostiqués.

L'analyse montre que,

· des antécédents familiaux de cancer de la prostate chez des parents au premier degré (père, frères et fils) sont associés à une augmentation de 14% du risque de cancer du sein, après ajustement pour divers facteurs de confusion.

· Des antécédents de cancer du sein et de la prostate chez des parents au premier degré sont associés à une augmentation du risque de 78%. Cette augmentation est encore plus élevée chez les femmes afro-américaines.

Près de 2 fois plus de risque de cancer du sein chez les femmes ayant des antécédents familiaux de sein et de la prostate, conclut le Dr Jennifer L. Beebe-Dimmer, auteur principal de l'étude. Elle note également que les patients et les médecins peuvent ne pas tenir compte de certains diagnostics de cancer intervenus chez des membres de la famille du sexe opposé, dans leurs évaluations du risque de cancers. Ces résultats appellent donc à recueillir un historique complet de tous les cancers de la famille. Car des familles avec histoire de différentes tumeurs pourront aussi permettre d'identifier de nouvelles mutations pouvant expliquer ces regroupements et faciliter la détection précoce de ces cas.

Source: Cancer March, 2015. DOI: 10.1002/cncr.29075 Familial clustering of breast and prostate cancer and risk of postmenopausal breast cancer in the Women's Health Initiative (WHI) study (visuel© hiro0110 - Fotolia.com)

Pour en savoir plus sur les Cancer du sein avec la brochure de l'ARC
Plus d'études sur le Cancer du sein, de la Prostate

Autres actualités sur le même thème