Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Quelques règles de vie simples pour y échapper

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 1 semaine
Prévention

Si le cancer, une maladie chronique et liée à l’âge a ses facteurs héréditaires ou génétiques, il a aussi ses facteurs modifiables ou « environnementaux » ou dits de mode de vie. Adopter certaines règles de vie simples va permettre de réduire considérablement son risque. Une bonne connaissance de son corps et une surveillance régulière, notamment avec l’âge, permettront, le cas échéant de consulter au premier signe suspect.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

En France, en 2012, l'incidence du cancer a été estimée à 355.000 nouveaux cas et 150.000 décès. Le cancer du poumon, première cause de décès par cancer chez l'homme, le cancer du sein, première cause de décès par cancer chez la femme ont aussi leurs facteurs de mode de vie bien connus, comme le tabagisme et l'obésité, respectivement.


· 30 mn d'exercice modéré quotidien, soit la recommandation de pratique chez l'adulte, vont contribuer à réduire le risque de nombreux cancers (du sein, de l'utérus, de la prostate). De plus de nombreuses études ont suggéré, qu'en cas de cancer, pendant ou après l'exercice devrait faire partie du traitement.

· une alimentation saine et équilibrée -avec beaucoup de fruits et légumes, de féculents, un peu de protéines: viande, poisson, oeufs, (ou si végétalisme: légumes secs et autres sources de protéines non laitières)-, allégée en graisses saturées ou en sucres est associée à un risque réduit de certains cancers. Certains aliments présentent des bénéfices anticancéreux spécifiques, dont de nombreux légumes. Un apport important en fibres contribuera à réduire le risque de cancer de l'intestin et à garder un côlon en bonne santé. Enfin, rappelons que les suppléments en bêta-carotène ont été associés au risque de cancer du poumon, chez les fumeurs et chez les personnes exposées à l'amiante.

· Faire attention à son poids : le surpoids et l'obésité sont des facteurs démontrés de risque de cancers de l'intestin, du pancréas, de l'œsophage, du sein en particulier après la ménopause, de l'utérus et du rein. Contrôler son poids, c'est donc réduire son risque.

· Eviter les excès d'alcool reconnus pour accroître le risque de certains cancers, comme les cancers de la bouche, du pharynx et du larynx, du sein, de l'œsophage, de cancer colorectal. Les femmes ne devraient pas consommer régulièrement plus de 2-3 unités d'alcool par jour, les hommes plus de 3-4 unités par jour.

· Bannir le tabagisme et fuir la fumée des autres réduit également considérablement le risque de développer un cancer. Il n'est jamais trop tard pour cesser de fumer. Ainsi, arrêter de fumer à 30 ans laisse une espérance de vie similaire à celle des non-fumeurs.

· Eviter l'exposition prolongée au soleil prévient les cancers de la peau et en particulier le mélanome, le plus sévère de ces cancers. L'utilisation régulière d'un écran solaire à facteur de protection solaire >15, la surveillance des grains de beauté suspects et une consultation régulière chez le dermatologue permettront d'éloigner ce risque.


Concrètement, quelle réduction du risque avec ces mesures de mode de vie ?
Les données scientifiques aboutissent à deux conclusions majeures. Malheureusement, moins de 3% d'entre nous seulement respectent toujours toutes ces conditions.

La bonne nouvelle est que l'observance d'un plus grand nombre de ces mesures réduit toujours plus le niveau de risque : ainsi, observer toutes ces règles, permet de réduire de plus de 50% son risque de cancer,
5 de ces règles, réduit le risque de 39%,
4 de ces règles, réduit le risque de 33%,
3 de ces règles, réduit le risque de 26%,
1 ou 2 de ces règles, réduit le risque de de 20%.
Enfin, il n'est jamais trop tard pour adopter un mode de vie sain, pour réduire son risque de cancer mais aussi, plus largement son risque de maladie chronique.


Sources:
Circulation doi: 10.1161/​CIRCULATIONAHA.112.001183 online March 18 2013 Ideal Cardiovascular Health is Inversely Associated with Incident Cancer: The Atherosclerosis Risk in Communities Study

Cancer, Epidemiology, Biomarkers and Prevention doi:10.1158/1055-9965.EPI-12-0842 Time to First Cigarette and 4-(Methylnitrosamino)-1-(3-Pyridyl)-1-Butanol (NNAL) Levels in Adult Smokers; National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), 2007–2010

World Cancer Research Fund Endometrial Cancer 2013 Report: Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Endometrial Cancer (PDF, 1.6Mb)

Cell Metabolism DOI: 10.1016/j.cmet.2014.02.006 Low Protein Intake Is Associated with a Major Reduction in IGF-1, Cancer, and Overall Mortality in the 65 and Younger but Not Older Population

Journal of the National Cancer Institute doi: 10.1093/jnci/djt213

Alcohol Intake Between Menarche and First Pregnancy: A Prospective Study of Breast Cancer Risk.