Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS: Légalisation, le risque d'usage durant la grossesse

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 2 semaines
AAP

L’étude se déroule en Arizona, un état où l’usage médical du cannabis est désormais autorisé et où la consommation globale est en forte augmentation, y compris durant la grossesse. Cette enquête, présentée à la Conférence annuelle de l’American Academy of Pediatrics (AAP) de Washington, révèle que désormais, une femme sur 4 qui accouche en Arizona présente toujours des traces de consommation de cannabis, mais, au-delà, 12% d’opioïdes, 11% d’amphétamines et 6% de cocaïne. Des conséquences, en particulier pour l’allaitement maternel, et plus généralement pour la détection d'autres substances pouvant également nuire à la santé et au développement de l’enfant.

Avec la légalisation en marche du cannabis médical aux Etats-Unis, de nombreuses études nous décrivent en « avant-première » les risques possibles ou les pistes de réflexion pour les contrer. Parmi les sujets défrichés par ces études américaines, - la prise de cannabis médical en présence des enfants, - la question de l'usage médical du cannabis chez l'enfant, - les risques liés à l'exposition des enfants, - les enseignements à tirer pour le cannabis, de la prévention contre le tabagisme, - la prévention en milieu scolaire. -l'effet incitation d'une exposition environnementale des jeunes au cannabis médical. Cette nouvelle étude aborde la question de l'usage croissant du cannabis durant la grossesse.


Aux Etats-Unis, il est clair que les autorités sanitaires s'attendent à une consommation accrue de « Δ-9-tétrahydrocannabinol » ou THC pendant la grossesse. L'étude confirme un usage de plus en plus courant de cannabis durant la grossesse, d'autres substances aussi, et en regard de cet usage élargi, l'insuffisance de données et d'information sur les risques associés. Ici, en Arizona, l'enquête menée de 2006 à 2010 sur 5.000 naissances par an, montre que :

· 26% des mères ou de leurs nouveau-nés sont testés positifs pour le THC,

· c'est le cas également pour les opiacés, les amphétamines et la cocaïne, en combinaison dans la plupart des cas avec le cannabis.

· La détection de ces substances est plus marquée chez les nouveau-nés qui mettent plus longtemps à éliminer ces substances de leur organisme.

Risques pour l'allaitement et le développement du cerveau de l'enfant : Si peu d'études ont porté sur les effets du cannabis, durant la grossesse, sur le développement et la santé de l'enfant, le Dr Edith P. Allen, professeur de pédiatrie à l'Université de l'Arizona et auteur principal de l'étude appelle les professionnels de la périnatalité à la prudence concernant l'allaitement maternel chez les mères usagers de THC.

Ensuite, c'est aussi un appel au dépistage systématique des nouveau-nés et des mères pour le THC mais aussi les autres substances qui pourraient nuire à la santé de l'enfant, dans tous les états où le cannabis médical et/ou récréatif est légalisé. Concernant le cannabis, l'effet néfaste le mieux documenté reste en effet celui sur la structure même du cerveau, alors que le cerveau est encore en plein développement…

Source: AAP 23 Oct, 2015 Tetrahydrocanabis (THC) and Concomitant Illicit Drug Consumption during Pregnancy et communiqué More than 25 percent of women giving birth who test positive for marijuana also using other drugs

Lire aussi: CANNABIS: Pourquoi il faut l'éviter…durant la grossesse

Plus de 50 études sur le Cannabis