Vous recherchez une actualité
Actualités

CHOLESTÉROL: Statines, il est temps d'en parler avec le patient

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 3 semaines
JAMA

Plutôt que de prescrire systématiquement des statines à des millions d'adultes qui présentent un risque de crise cardiaque ou d’AVC dans les 10 ans de 7,5%, il s'agit aujourd’hui pour les cliniciens de discuter avec leurs patients des bénéfices mais aussi des risques possibles, pour aboutir à un choix éclairé. C’est la conclusion de ces chercheurs de la Mayo Clinic, qui présentent leur point de vue dans le Journal of the American Medical Association, au vu des dernières données scientifiques sur cette famille de médicaments et des dernières recommandations.


L'hypercholestérolémie n'est le plus souvent pas une maladie, mais elle augmente le risque de survenue de maladie cardio-vasculaire. La prendre en charge s'avère donc indispensable pour certains malades. Mais, en 2013, l'American College of Cardiology et l'American Heart Association ont publié de nouvelles lignes directrices pour l'évaluation du risque de maladies cardiovasculaires (MCV) et pour le traitement du cholestérol sanguin pour réduire ce risque. Si ces nouvelles recommandations vont toujours vers l'abaissement des niveaux de cholestérol LDL pour réduire le risque de MCV, elles découragent la prescription de certains hypolipémiants, tels que l'ézétimibe ou la niacine (vitamine B3), qui n'ont pas montré d'effet avéré sur la réduction du risque de MCV. Par ailleurs, ces nouvelles lignes directrices recommandent que les médecins ne prescrivent des statines à des patients sains qu'en cas de risque cardiovasculaire à 10 ans atteignant 7,5% ou plus.

Des changements majeurs dans la cardiologie préventive.

Les auteurs recommandent ainsi aux cliniciens de choisir, en transparence avec le patient, un traitement individualisé sur la base des nouvelles lignes directrices. L'auteur principal de ce point de vue, Victor Montori, endocrinologue à la Clinique Mayo rappelle que si le fondement de ces nouvelles recommandations est le calcul à 10 ans du risque cardiovasculaire du patient, cela n'empêche pas la discussion des risques et des avantages du traitement. « La pratique », explique-t-il, « doit être plus sophistiquée, centrée sur le patient qui va subir les conséquences de ces traitements ».

L'AHA propose un calculateur de risque cardiovasculaire* (ASCVD : atherosclerotic cardiovascular disease) qui permet d'estimer le risque du patient à 10 ans.

Source: JAMA February 5, 2014 doi:10.1001/jama.2014.110 Patient-Centered and Practical Application of New High Cholesterol Guidelines to Prevent Cardiovascular Disease

AHA 2013 ACC/AHA Guideline on the Assessment of Cardiovascular Risk et* CV Risk Calculator

Pour en savoir plus sur les Statines

Autres actualités sur le même thème