Vous recherchez une actualité
Actualités

COUCHAGE du NOURRISSON: Rien, absolument rien dans le lit du bébé!

Actualité publiée il y a 5 années 4 jours 14 heures
Pediatrics

Plus d’un nourrisson sur 2 dort encore dans des conditions qui peuvent être dangereuses. C’est la conclusion de cette grande étude des différentes agences américaines, dont les National Institutes of Health (NIH) et les CDC, publiée dans la revue Pediatrics. Ces résultats en forme d’avertissement sont aussi l’occasion de rappeler les bons principes de couchage du tout-petit.

Les instituts américains rappellent que les nourrissons doivent être placés seuls, sur le dos, sur une surface de sommeil ferme, recouverte d'un drap-housse, dans un lit ou un berceau approuvé en termes de sécurité. Un environnement de sommeil sûr pour le nourrisson exclut les coussins pare-chocs, les oreillers, les couvertures ou les jouets dans le lit. Enfin, les NIH recommandent le partage de la chambre avec une zone de sommeil réservée au bébé pour réduire le risque de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). Des recommandations universelles, partagées en France, où une mort subite du nourrisson sur 4 (et 140 au total chaque année) reste associée à un problème de couchage.


L'analyse menée sur les données de sommeil des nourrissons rapportées par 20.000 parents participant à la National Infant Sleep Position Survey (NISP), conclut que près de 55% des enfants dorment avec une literie non conforme, pouvant entrainer un risque de syndrome de mort subite du nourrisson, ou SMSN. Si ce taux s'améliore (de 85,9% en 10095 à 54,7% en 2010), aux Etats-Unis, les recommandations de couchage du nourrisson ne sont donc pas majoritairement connues et observées.

Ici, les auteurs citent la présence dans le lit de l'enfant, d'objets mous et de literie en vrac (couverture, couette, oreillers), qui peuvent entrainer un risque de suffocation. Ainsi, les auteurs rappellent que ces éléments de literie sont bien documentés comme associés au risque de SMSN

L'intention est bonne chez les parents, et donc leur éducation plus difficile, explique le Dr Carrie K. Shapiro-Mendoza, auteur principal et chercheur aux CDC en santé de la reproduction. Il est vrai que les parents reçoivent des messages contradictoires des fabricants de literie et des Autorités sanitaires. « L'utilisation de literie pour les tout-petits reste encore très courante malgré les recommandations", écrivent les auteurs. Car, lors de cette dernière vague d'enquête (2007-2010), si la plupart des parents répondants déclarent connaître et suivre les recommandations de couchage, l'utilisation de la literie concerne toujours un bébé sur 2, 1 parent sur 3 place encore une couverture sur l'Enfant et 5% un ou des coussins à proximité.

Sources: Pediatrics December 1, 2014 doi: 10.1542/peds.2014-1793 Trends in Infant Bedding Use: National Infant Sleep Position Study, 1993–2010 et NIH- National Institute of Child Health and Human Development Nearly 55 percent of US infants sleep with potentially unsafe bedding

Autres études et articles sur le Couchage du nourrisson

Autres actualités sur le même thème