Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: Consommer des fibres pour mieux récupérer

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 3 semaines
BMJ

Les fibres, qui peuvent contribuer à réduire les niveaux de cholestérol, sont recommandées, après une crise cardiaque, par cette étude américaine soutenue par les US National Institutes of Health. Les conclusions, publiées dans le British Medical Journal, montrent en effet, chez ce groupe de patients à antécédents de crises cardiaques, qu’une alimentation riche en fibres est associée à un risque réduit de décès. Surtout chez les femmes et surtout si ces fibres proviennent de la consommation de céréales.

Les chercheurs de la Harvard School of Public Health, du Brigham and Women's Hospital et du Beth Israel Deaconess Medical Centre ont mené cette large étude de long terme à partir des données de 2258 femmes et 1840 hommes, professionnels de santé, à antécédents d'infarctus, participant aux 2 cohortes, la Nurses' Health Study et la Health Professional Follow-up Study et suivis durant 22 ans. Les chercheurs ont utilisé des questionnaires de fréquence alimentaire pour calculer la quantité de fibres alimentaires consommée avant et après la crise cardiaque. Enfin, ils ont pris en compte les facteurs de confusion, comme l'utilisation de médicaments, les antécédents médicaux et le mode de vie, dont le tabagisme, la consommation d'alcool, la pratique de l'exercice physique et l'apport calorique. Durant le suivi, 682 décès de femmes et 451 d'hommes ont été recensés.


L'analyse constate que,

· les 20% plus « gros » consommateurs de fibres ont un risque réduit de 25 % de décès vs les 20% en consommant le moins.

· Un apport de 10g de plus de fibres par jour après une crise cardiaque est associé à un risque réduit de décès de toute cause de 15% (HR : 0,85), et de 33% si l'augmentation des apports suit la crise cardiaque.

· Après analyse par sous-groupes, la réduction du risque n'est plus statistiquement significative pour les hommes mais reste de 28 % pour les femmes.

· Les fibres provenant des céréales sont les seules à être associées à ces résultats.

Certes l'étude ne prouve pas la relation mais démontre l'association, cependant, on sait que les fibres alimentaires ont un rôle bénéfique en prévention du syndrome métabolique, de l'obésité et d'inflammation cardiovasculaire. Des résultats qui confirment aussi la place des apports en fibres dans le cadre d'un mode de vie sain.

Source: BMJ 2014;348:g2659 April 29 2014 Dietary fiber intake and mortality among survivors of myocardial infarction: prospective cohort study

Pour en savoir plus sur les Fibres

Lire aussi : SANTÉ CARDIAQUE: Pas de fibres, pas de cœur

Autres actualités sur le même thème