Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉMENCE et APHASIE: Vers un diagnostic par reconnaissance faciale?

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 3 semaines
Neurology

Il s’agit de vérifier si des patients « suspects » de démence sont capables de reconnaître le visage de célébrités. Cette recherche menée à la Northwestern University Feinberg School of Medicine (Chicago) a évalué un test déjà reconnu, NUFFACE, de reconnaissance faciale et de nommage, dans le diagnostic d’une forme de démence précoce, l’aphasie primaire progressive (APP). Les résultats, publiées dans la revue Neurology confirment l’intérêt d’intégrer ce test dans la démarche diagnostique.

L'aphasie primaire progressive (APP) est un type rare de démence qui atteint les zones cérébrales de l'hémisphère gauche, le cortex frontal et temporal, qui gèrent le langage. L'APP entraîne ainsi des troubles de la communication.


Ici, 30 personnes avec APP et 27 témoins sains ont dû passer le test « de visages » NUFFACE, un test connu, conçu par l'Université de Northwestern et nommer des images correspondant à 20 personnalités du type Albert Einstein, Oprah Winfrey, Elvis Presley ou Humphrey Bogart. Bien évidemment les patients atteints d'aphasie ont eu significativement plus de difficultés à faire l'exercice. Les chercheurs constatent également via IRM, que les patients aphasiques présentent une atrophie cérébrale dans les zones du cerveau impliquées dans la perception visuelle et le langage.

Précisément,

· le groupe témoin parvient à une précision de 93,4% vs 46,4% pour le groupe APP,

· chez les participants avec APP,

- les difficultés de reconnaissance sont associées à une atrophie des lobes temporaux antérieurs sur les deux côtés du cerveau,

- les difficultés de nommage au degré d'atrophie du lobe temporal antérieur.

Le test de reconnaissance et de nommage « NUFFACE » s'avère un outil de diagnostic efficace des démences précoces comme l'aphasie progressive primaire. Mais ces données contribuent aussi à éclairer les modifications de la structure du cerveau associées aux deux fonctions ou dysfonctionnements de reconnaissance et de nommage. Les auteurs recommandent donc d'intégrer ce test au diagnostic et à l'évaluation de la démence précoce.

Source: Neurology doi: 10.1212/WNL.0b013e3182a08f83 online August 13 2013 Naming vs knowing faces in primary progressive aphasia - A tale of 2 hemispheres

Accéder aux dernières actualités sur la démence

Autres actualités sur le même thème