Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: Mortalité et risque cardiovasculaire, la metformine en question

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 1 semaine
PLoS Medicine

Alors que la metformine est considérée comme le traitement standard dans la gestion de diabète de type 2, cette étude réalisée par un groupe de chercheurs français et publiée dans l’édition de la revue PLoS Medicine du 10 avril, suggère que les avantages à long terme de ce médicament par rapport aux risques ne sont pas clairement établis. Une conclusion importante, étant donné le nombre important de patients traités dans le monde.

Cela fait 14 ans, précisent les auteurs que la metformine est prescrite comme traitement de première ligne pour le diabète de type 2, combinée avec des mesures de contrôle alimentaire. L'étude britannique « UK Prospective Diabetes Study » a montré que la metformine réduit le taux de mortalité toutes causes confondues chez les personnes en surpoids avec diabète de type 2. Toutefois, un point négligé de l'étude, relèvent les auteurs, était que chez les patients diabétiques non-obèses, la metformine …peut, au contraire augmenter le risque de décès.


L'équipe, dirigée par Catherine Cornu de l'Inserm, Université Claude Bernard (Lyon) a analysé les données disponibles de toutes les études pertinentes pour réévaluer le rapport bénéfice-risque de la prise de metformine dans le traitement du diabète de type 2. Les chercheurs ont travaillé à partir de 13 essais contrôlés randomisés portant, au total, sur 13.110 patients, dont 9.560 ayant reçu la metformine et 3.550 témoins, et constatent que, comparativement à d'autres drogues, la metformine n'a aucun impact sur le risque de décès toutes causes confondues ou sur le risque de décès cardio-vasculaire. En outre, la metformine n'a, dans cette méta-analyse, montré aucun effet significatif sur le risque d'événements cardiovasculaires comme les crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux et d'insuffisance cardiaque. La metformine n'affecte pas significativement,

· les résultats primaires de mortalité toutes causes confondues (RR : 0,99 IC : 95% de 0,75 à 1,31),

· la mortalité cardio-vasculaire (RR : 1,05 IC : 95% de 0,67 à 1,64).

· les infarctus du myocarde (RR : 0,90 IC : 95% de0,74 à 1,09),

· les AVC (RR : 0,76 IC : 95% de 0,51 à 1,14),

· l'insuffisance cardiaque (RR : 1,03 IC : 95% de 0,67 à 1,59),

· la maladie vasculaire périphérique (RR : 0,90 IC : 95% de 0,46 à 1,78).

Les auteurs concluent ne pas pouvoir exclure que l'utilisation de metformine augmente ou diminue le risque de mortalité toutes causes confondues et la mortalité cardio-vasculaire. Selon leur analyse, l'efficacité spécifique de la metformine pour prévenir le décès ou des événements cardio-vasculaires n'a pas été prouvée par des études actuelles et le nombre et la qualité des études disponibles seraient insuffisantes. Néanmoins, il reste essentiel que les patients prenant de la metformine n'arrêtent pas leur traitement sans avoir consulté leur médecin. Enfin, si cette analyse induit un doute sur le bénéfice en termes de mortalité, d'autres bénéfices de la metformine -comme le peu d'effet d'hypoglycémies, de gain de poids ou le taux réduit de mortalité chez les patients atteints d'athérothrombose- ne doivent pas être oubliés.

Source: PLoS Med 9(4): e1001204. doi:10.1371/journal.pmed.1001204 Reappraisal of Metformin Efficacy in the Treatment of Type 2 Diabetes: A Meta-Analysis of Randomised Controlled Trials (Visuel Inserm-Marc Foretz/CNRS)

Accéder au Dossiers (Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier)

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Toutes les actus sur la Metformine

Autres actualités sur le même thème