Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: Une injection unique de nano-insuline pour 10 jours de tranquillité

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 1 semaine
ACS Nano

Cette invention du Massachusetts Institute of Technology (MIT) à base de nanoparticules injectables pourrait un jour éviter aux patients atteints de diabète de type 1 de surveiller en permanence leur glycémie et de s'injecter de l'insuline. Ce développement, présenté dans la revue ACS Nano, serait capable, avec une injection unique de maintenir un taux de glycémie normal durant… 10 jours.


Car ces nanoparticules sont capables détecter les niveaux de glucose dans le sang et réagir en temps réel en sécrétant la quantité nécessaire d'insuline, palliant ainsi à la fonction des cellules des îlots pancréatiques déficients chez les patients diabétiques de type 1. Le taux de glycémie reste ainsi « sous contrôle » et la qualité de vie des patients, plus sereins, est améliorée. Car ces patients sont aujourd'hui contraints de s'auto-piquer plusieurs fois par jour pour contrôler leur glycémie. En cas d'hyperglycémie, les patients s'injectent l'insuline, qui métabolise l'excès de sucre.

Un nanogel injectable qui répond aux changements de glycémie : L'équipe du MIT a créé un système biocompatible solide qui répond rapidement aux changements de la glycémie et facile à administrer. « Grâce au mode de libération prolongée, la quantité d'insuline sécrétée colle aux besoins de l'organisme», explique le Pr Daniel Anderson, professeur agrégé de génie chimique au MIT. C'est donc un système d'insulino-livraison qui se comporte un peu comme un "pancréas artificiel", détectant automatiquement les niveaux de glucose et sécrétant l'insuline nécessaire. Le gel injectable ressemble un peu à du dentifrice et contient un mélange de nanoparticules chargées de manière opposée qui s'attirent les unes les autres, maintenant le gel intact et empêchant les particules de s'éloigner une fois à l'intérieur du corps. Chaque nanoparticule contient des sphères de dextrane, un polysaccharide modifié chargé avec une enzyme qui transforme le glucose en acide gluconique (Voir schéma du haut). Quand la glycémie est élevée, l'enzyme produit de grandes quantités d'acide gluconique et rend l'environnement local légèrement plus acide, les sphères de dextrane se désintègrent et libèrent de l'insuline.

Une seule injection pour 10 jours de contrôle de la glycémie : Sur des souris modèles de diabète de type 1, les chercheurs montrent qu'une seule injection de nanogel a pu maintenir le taux de glycémie à un niveau normal sur une dizaine de jours. Les chercheurs tentent aujourd'hui d'optimiser les particules afin qu'elles puissent réagir encore plus vite aux variations de glycémie. Il reste encore à tester ces particules chez les humains en optimisant la dose pour une utilisation chez l'Homme.

Source: ACS Nano May 2, 2013 DOI: 10.1021/nn400630x Injectable Nano-Network for Glucose-Mediated Insulin Delivery

Accéder aux dernières actualités sur l'Obésité, le Diabète

Accéder au Dossier Diabète- au Dossier Obésité de l'Enfant

Autres actualités sur le même thème