Actualités

ENVIRONNEMENT: 5 actions prioritaires pour protéger les enfants des substances toxiques

Actualité publiée il y a 11 années 1 semaine 4 jours
Partenariat canadien pour l'enfance Santé et Environnement

Au Canada, cette initiative de prévention qui s’adresse aux parents a pour objectif de protéger au mieux les enfants des substances toxiques liées à l’environnement ou présentes au domicile. 5 réflexes simples qui peuvent même paraître simplistes mais qui feront déjà beaucoup, sont mis en exergue par les experts canadiens du Partenariat canadien pour l'enfance Santé et Environnement (PCSEE) pour réduire les sources communes d'exposition toxique associée à des risques de santé infantile. Poussière, produits de nettoyage écologiques, réduction des matières plastiques, choix de poissons à faible teneur en mercure, 5 réflexes pour la santé des enfants et pour simultanément,…faire des économies.

Le PCSEE rappelle que les enfants sont plus vulnérables que les adultes parce que leur système immunitaire n'est que partiellement développé. Et puisque les bébés et les tout-petits découvrent le monde avec leurs mains et leur bouche, ils sont davantage exposés aux substances toxiques. Adopter des mesures simples, qui peuvent sembler basiques, permet de réduire considérablement les risques à la maison.


sources de substances toxiques auxquelles les enfants sont exposés. Un aspirateur de qualité et un linge humide pour enlever la poussière sont 2 outils de base pour protéger les enfants. Retirer ses chaussures en entrant dans la maison n'est pas inutile. Ranger les jouets dans des contenants munis de couvercles préservera aussi les enfants.

Vert, le nettoyage: Il s'agit de se laver régulièrement les mains avec du savon ordinaire ( et non un savon antibactérien) et de l'eau tiède et d'utiliser des produits de nettoyage non toxiques, comme le bicarbonate de soude pour la salle de bains, le mélange de vinaigre et d'eau pour les vitres, les planchers et les autres surfaces. Eviter les « purificateurs » d'air qui émettent des parfums dans l'air. les détergents, les assouplisseurs en feuilles pour sèche-linge. Tous ces produits “parfumés” peuvent contenir des substances dangereuses pour l'enfant et doivent être rangés hors de portée des enfants.

Rénovations, éloigner enfants et femmes enceintes: En cas de travaux, les pièces en rénovation doivent être isolées du reste de la maison avec des feuilles de plastique et du ruban adhésif en toile, le chauffage et la climatisation éteints. Les poussières de rénovation peuvent contenir de fortes concentrations de plomb, donc bien aérer pendant et après l'application de ces produits, ranger et laver les vêtements et chaussures de travail séparément des autres vêtements.

Plastiques antipathiques: Les contenants ou films plastique ne doivent pas être mis au four micro-ondes (Bisphénol A), même ceux qui sont présentés comme pouvant « aller au four micro-ondes ». Il est préférable de conserver la nourriture dans des contenants de verre ou de céramique plutôt que dans des contenants en plastique. Les produits frais ou congelés permettent de réduire votre exposition au BPA, les jouets à mordre, les bavettes, les jouets pour le bain, les rideaux de douche et tout autre objet qui contient du PVC ou du vinyle sont à éviter. Ils peuvent contenir des phtalates, des produits chimiques nocifs interdits dans les jouets des enfants depuis juin 2011.

Du poisson, mais sans mercure: Opter pour des variétés de poisson qui contiennent peu de mercure comme le maquereau, le hareng, la truite, le saumon sauvage ou en boîte, le thon en boîte mais à chair pâle.

Ces quelques mesures préventives, qui semblent un peu “simplettes” constituent néanmoins un excellent début et illustrent une excellente initiative canadienne.

Le Partenariat canadien pour la santé des enfants et l'environnement (PCSEE) est une collaboration de 11 organisations ayant une expertise dans les questions liées aux enfants, la santé, la santé publique et l'environnement.