Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE PHYSIQUE: Sa pratique intense permet de mieux se préparer à la grossesse

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 4 jours
British Journal of Sports Medicine

La poursuite d’un exercice adapté est recommandée lorsque possible durant la grossesse qui n’est pas, sauf complication, une indication en soi à cesser toute activité physique. Cette étude, présentée dans le British Journal of Sports Medicine, montre que l’exercice physique intense est également bénéfique bien avant la grossesse et que les femmes sportives auront moins de douleurs pelviennes, c’est-à-dire associées associée aux changements articulaires et musculaires de la grossesse. Bref, pratiquer l’exercice physique régulièrement fait partie des facteurs de mode de vie de grossesse réussie.

5 séances de sport par semaine, comme le jogging, les sports de ballon ou l'aérobic, avant la grossesse, vont contribuer à éliminer le risque de douleurs articulaires et musculaires au niveau du bassin associé à la grossesse. Une douleur fréquente, qui touche 2 à 3% des femmes enceintes, peut persister jusqu'à un an après l'accouchement et a déjà été liée à l'insuffisance d'activité physique pendant la grossesse.


Ici, les chercheurs ont suivi 39.184 femmes enceintes de leur premier enfant, âgées de 38 ans en moyenne, participant à la Norwegian Mother and Child Cohort study. A l'occasion de leur échographie du 4è mois, les participantes ont renseigné le type et la fréquence de l'exercice pratiqué durant les 3 mois précédant la conception. Au 7è mois de grossesse, les participantes ont renseigné la fréquence et l'intensité des douleurs pelviennes. La fréquence de l'exercice a été évaluée de 0 (jamais) à 3 (au moins 3 fois par semaine). Les types d'exercice pris en compte étaient la marche rapide, le jogging, le vélo, la « muscu » ou la pratique en salle de sport, la natation, l'aérobic, la danse, le ski de fond, les sports de ballon et l'équitation.

L'analyse constate que :

· 56,5% des femmes pratiquaient l'exercice 3 fois par semaine au moins avant leur grossesse,

· 90% de ces femmes poursuivaient cette pratique au 4è mois de grossesse,

· en revanche, 7% des participantes n'avaient pratiqué aucun exercice avant le début de leur grossesse.

· 10,4% des femmes ont déclaré des douleurs pelviennes autour de leur 7è mois de grossesse,

· 12,5% de ces femmes n'avaient pratiqué aucun exercice dans les mois précédant leur grossesse,

· ces femmes étaient plutôt fumeuses, en surpoids, jeunes, à antécédents de dépression et de douleurs au bas du dos.

· les femmes qui pratiquaient un sport régulièrement et intensément avant leur grossesse ont un risque réduit de 14% de douleur, au niveau de la ceinture pelvienne.

Certes, l'étude démontre une association et non une relation de cause à effet, cependant on connaît les effets analgésiques de l'exercice liés à la production d'endorphines et plus généralement les multiples bénéfices de l'exercice, grossesse ou pas grossesse.

Source: British Journal of Sports Medicine 4 October 2015 doi:10.1136/bjsports-2015-094921 Exercise level before pregnancy and engaging in high-impact sports reduce the risk of pelvic girdle pain: a population-based cohort study of 39 184 women

Lire aussi: GROSSESSE: Ce n'est pas une raison pour arrêter le sport!

DIABÈTE GESTATIONNEL: Il ne faut pas avoir peur de l'exercice pendant la grossesse

EXERCICE PHYSIQUE: Grossesse et maternité ne veulent pas dire inactivité! -

GROSSESSE et SURPOIDS: Les vrais bénéfices d'un régime et de l'exercice physique -

Autres actualités sur le même thème