Vous recherchez une actualité
Actualités

GÉNOMIQUE: Yeux bleus et alcool, une relation de dépendance?

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 2 semaines
American Journal of Medical Genetics

Cette étude à la croisée de la génomique, des statistiques et de l’informatique confirme une histoire épidémiologique, celle d’une association ancestrale chez les sujets européens, entre les yeux clairs et une consommation plus importante d'alcool -que chez les personnes aux yeux sombres. Cette recherche de l'Université du Vermont établit aujourd’hui un lien direct entre la couleur des yeux et le risque de dépendance à l'alcool.


Les auteurs ont émis l'hypothèse d'une prévalence plus élevée de la maladie alcoolique chez les individus aux yeux clairs vs yeux sombres. Ils ont réuni un échantillon de 1.263 participants d'origine européenne représentatif de la population européenne et ont pris en compte les facteurs de confusion possibles comme l'âge, le sexe, et l'ascendance génétique.

- Dans un premier temps, l'équipe a mené une étude d'association. L'analyse aboutit à une probabilité accrue de 83% de dépendance à l'alcool chez les personnes ayant les yeux clairs vs foncés (OR : 1,83), suggérant qu'une couleur des yeux claire est un facteur de risque significatif de maladie alcoolique.

- Dans un second temps, l'analyse génétique identifie les composantes génétiques qui déterminent la couleur des yeux et révèle un nombre significatif d'interactions entre ces gènes de pigmentation de l'œil et les gènes associés à la dépendance à l'alcool. De plus, certaines des interactions identifiées soutiennent le lien statistique entre les yeux bleus et l'alcool.

Des conclusions non anecdotiques : Si la réplication de ces conclusions est nécessaire sur un échantillon plus large, ces résultats suggèrent que la compréhension des processus moléculaires menant à la pigmentation de l'œil peut être utile dans la recherche sur l'alcoolodépendance! Une caractérisation plus poussée de cette association pourrait en effet permettre d'identifier de nouveaux facteurs étiologiques. Les implications sont là : en effet ces données apportent l'espoir de trouver de nouveaux facteurs génétiques non seulement de l'alcoolisme, mais aussi d'autres maladies psychiatriques. Ensuite, elles suggèrent la possibilité d'utiliser la couleur des yeux, dans le cadre du diagnostic de la dépendance à l'alcool –avec d'autres facteurs bien sûr, de nombreux autres gènes et déclencheurs environnementaux.

Source: American Journal of Medical Genetics Part B July 2015 DOI: 10.1002/ajmg.b.32316 Eye color: A potential indicator of alcohol dependence risk in European Americans

Plus de 50 études sur la Dépendance à l'alcool

Autres actualités sur le même thème