Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et prééclampsie: L'apnée dangereuse pour la vitalité du bébé

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 2 semaines
Sleep

Traiter les troubles respiratoires du sommeil pendant la grossesse, en particulier chez les femmes qui souffrent de prééclampsie, va améliorer les niveaux d’activité et la santé du fœtus. Cette étude publiée dans l’édition de janvier de la revue Sleep suggère même de traiter les formes légères d’apnée par ventilation spontanée en pression positive continue (CPAP).

La prééclampsie, qui touche environ 5 à 7% des grossesses, est l'apparition d'une hypertension artérielle et de protéines dans l'urine après la 20e semaine de grossesse. La prééclampsie est fortement associée à un faible poids de naissance et au risque de retard de croissance et de mort fœtales et est accompagnée de troubles respiratoires du sommeil. Le niveau d'activité du fœtus est un marqueur de bien-être fœtal. Sa mesure pendant le sommeil de la mère peut être une façon pratique d'évaluer le bien-être fœtal. Les ronflements et l'apnée qui sont généralement occultés ou considérés comme des troubles mineurs durant la grossesse ont, en réalité, des effets majeurs sur l'approvisionnement en sang du fœtus, et dans cette situation, le fœtus se protège à son tour en réduisant les mouvements, explique le Pr Colin Sullivan, auteur principal de l'étude. Des troubles qui pourtant peuvent être traités facilement par CPAP.


L'apnée de la mère diminue l'activité du fœtus : L'étude valide d'abord chez 20 femmes enceintes, dans leur 3ème trimestre de grossesse, la pertinence d'un moniteur d'activité fœtale vs l'échographie. Puis les chercheurs ont évalué les mouvements du fœtus durant la nuit chez 20 femmes atteintes de pré-éclampsie modérée à sévère et 20 femmes témoins appariées. Les résultats montrent que le nombre de mouvements fœtaux pendant le sommeil de la mère est significativement plus faible dans le groupe pré-éclampsie (289) vs groupe témoin (689). Enfin, les chercheurs ont suivi et recensés les mouvements du fœtus sur 2 nuits consécutives chez 10 femmes atteintes de prééclampsie modérée à sévère, la première nuit sans traitement, la seconde nuit avec une CPAP. Les femmes présentaient de légers troubles respiratoires du sommeil avec un indice d'apnée / hypopnée (ou diminution de l'amplitude respiratoire) de 7 pauses respiratoires par heure de sommeil (Une pression moyenne minimale CPAP de 7 cm H2O était nécessaire pour éliminer l'obstruction des voies aériennes supérieures et la limitation du débit).

Les résultats montrent que le nombre moyen de mouvements fœtaux passe, sur la durée d'une nuit, de 319 sans traitement CPAP à 592 avec la thérapie CPAP. Au cours d'une nuit sans traitement, le nombre de mouvements fœtaux diminue de façon constante de 7,4 mouvements par heure. En revanche, ce nombre augmente de 12,6 par heure pendant la nuit avec la thérapie CPAP.

Améliorer le bien-être fœtal : Le Pr Louise M. O'Brien, professeur associé à l'Université du Michigan confirme que ces résultats suggèrent qu'une simple thérapie non invasive, en cas d'apnée même légère de la mère souffrant de prééclampsie, peut améliorer le bien-être fœtal.

Source: Sleep doi.org/10.5665/sleep.2292 Treatment of Sleep Disordered Breathing Reverses Low Fetal Activity Levels in Preeclampsia – Commentary: Positive Airway Pressure as a Therapy for Preeclampsia? (Visuel NIH)

Accéder aux dernières actualités sur l'apnée

Autres actualités sur le même thème