Vous recherchez une actualité
Actualités

H5N1: Un vaccin à base de virus génétiquement modifié, efficace sur le furet

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 2 semaines
Journal of Virology

Alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère comme potentiellement « pandémiques » les sous-types H5, H7, H9 en raison de cas humains rares mais documentés, de leur circulation via les oiseaux sauvages et du risque de réassortiment, ce vaccin expérimental, mis au point à l’Université du Maryland ne peut passer inaperçu. D’autant qu’il vient de démontrer son efficacité contre le virus H5N1 ainsi que contre le sous-type H9 de la grippe aviaire. Conclusions publiées dans le Journal of Virology.

Alors que jusqu'ici la plupart des vaccins expérimentaux anti-H5N1 ont échoué, ce nouveau vaccin vient de se montrer très efficace contre le virus H5N1 et le sous-type H9, chez les souris et les furets.


Son « secret », l'utilisation (classique) d'un virus vivant atténué mais modifié génétiquement de manière à transporter son patrimoine génétique sur 8 segments bien séparés, rendant ainsi son réassortiment avec un autre virus quasiment impossible. Daniel Perez de l'Université du Maryland, auteur principal de l'étude explique : « Quand les virus se réassortissent, ils échangent des segments. Dans ce virus, chaque segment est unique, mais les 8 nécessaires ». En répartissant ainsi le matériel génétique du virus, les chercheurs échappent au principal danger des vaccins à base de virus vivant atténué. Mais ils conservent leur avantage principal, ce vaccin pourra être administré par voie nasale, imitant le processus infectieux naturel, et entraînant ainsi une réponse immunitaire plus forte.

Un jeu de construction génomique : Le vaccin est basé sur une version atténuée du virus H9, avec un gène H5 ajouté dans l'un des segments du virus H9, à la place du gène NS2- qui lui-même a été déplacé sur un autre segment-pour conférer cette immunité contre H5. Du coup, les auteurs expliquent que la séparation des 2 gènes NS1 et NS2, au départ sur le même segment, accroît la sécurité du vaccin, car comme les 2 gènes sont nécessaires à la réplication virale, tout réassortiment devra inclure les deux segments, au lieu d'un pour aboutir à un virus réassorti viable. Ce qui réduit considérablement le risque de réassortiment.

Au-delà de l'efficacité du candidat-vaccin contre H5N1, ce qui est déjà un résultat important, c'est la technique de réarrangement du génome du virus qui ouvre une nouvelle voie de développement de nouveaux vaccins contre la grippe mais également contre d'autres pathogènes.

Source: Journal of Virology online 28 February 2013, doi: 10.1128/​JVI.02490-12 Influenza viruses with rearranged genomes as live-attenuated vaccines (Visuel source: http://www.cytokinestorm.com/)

Lire aussi: GRIPPE: Découverte d'un anticorps universel

GRIPPE: Nouvelle étape vers un vaccin universel "à vie" -

Autres actualités sur le même thème

Pages