Vous recherchez une actualité
Actualités

HÉPARINE, Lovenox et le spectre de la « vache folle »

Actualité publiée il y a 8 années 4 mois 3 semaines
UFC-Que Choisir

Va-t-on vers un nouveau scandale sanitaire ? 80 décès et des effets indésirables graves avaient été observés aux Etats-Unis et en Allemagne à la suite de l’administration d’héparine sodique, fabriquée à partir de matière première d’origine chinoise, en 2008. En France, 34 millions de doses de cet anticoagulant sont administrées chaque année mais quels contrôles réels sur l’héparine importée ? Quelle sécurité sanitaire de l’héparine et de Lovenox, l’héparine leader de Sanofi ? C’est la question posée par l’UFC – Que Choisir qui saisit au 16 novembre le ministre de la Santé, pour demander une évaluation afin de garantir la sécurité des consommateurs français.

L'héparine est un médicament anticoagulant, largement utilisé en France et produit à partir de muqueuse intestinale de porc. L'héparine peut techniquement être issue de bœuf ou de mouton, mais ce mode de production a été interdit. En avril 2008, Des effets indésirables graves avaient été observés aux Etats-Unis et en Allemagne à la suite de l'administration d'héparine sodique, fabriquée à partir de matière première d'origine chinoise. 80 décès avaient été alors constatés. Bien qu'aucun effet grave n'ait été détecté en France, l'Afssaps avait alors demandé par mesure de précaution, le retrait de deux lots d'héparine sodique et avait recommandé aux professionnels de santé de restreindre leur utilisation à la voie d'administration sous-cutanée pour laquelle aucune augmentation des effets indésirables n'a été rapportée dans les deux pays touchés. En octobre 2011, l'Afssaps a également revu ses recommandations de surveillance plaquettaire d'un traitement par Héparine.


C'est justement de Chine que provient aujourd'hui une grande partie de l'héparine. Mais si la législation a été durcie aux Etats-Unis pour l'importation de l'héparine, elle reste plus souple en Europe. La France qui n'accepte que l'héparine de porc, pratique des tests sur l'héparine importée depuis la Chine pour vérifier sa pureté et son origine exclusivement porcine.

Le Lovenox, le médicament de Sanofi, représente plus des deux tiers du marché mondial représentant un chiffre d'affaires de près de 3 milliards d'euros. Sanofi appliquerait, selon le rapport de l'UFC, des mesures moins strictes de fabrication, pour l'Europe, que pour les Etats-Unis. Si les autorités sanitaires françaises et européennes considèrent ces procédures de contrôles comme suffisantes, ce n'est pas l'avis de certains scientifiques qui pointent l'insuffisance des tests pour garantir l'origine d'espèce de l'héparine consommée en France.

Et s'il y avait de l'héparine de bœuf ? Un mélanged'héparine de bœuf à de l'héparine de porc, ferait effectivement courir le risque d'une transmission de l'Encéphalopathie Spongiforme Bovine (ESB), aussi appelée maladie de la « vache folle », si l'animal en était atteint. Or les tests actuels, selon l'UFC, pourraient ne pas détecter cette manipulation…

Des garanties sur la sécurité sanitaire de l'héparine ainsi que les perspectives de développement d'alternatives au circuit d'approvisionnement actuel, sont donc aujourd'hui demandées au Ministre de la Santé.

Autres actualités sur le même thème