Vous recherchez une actualité
Actualités

HYPERTENSION: Une petite sieste, moins de pression et moins de médicaments!

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 2 semaines
ESC Congress 2015

On savait que le manque de sommeil, les troubles du sommeil tel le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) ou l’insomnie peuvent influencer non seulement le niveau tensionnel d'un individu mais aussi déstabiliser la maîtrise de l'hypertension artérielle (HTA) traitée. Les conclusions de cette étude grecque, présentée au Congrès de l’European Society of Cardiology, viennent compléter la preuve de l’importance du sommeil dans la régulation de la tension : ainsi, chez les patients hypertendus, une petite sieste à mi-journée permet de réduire la pression artérielle et …les médicaments antihypertenseurs, chez les patients hypertendus.


Le Dr Manolis Kallistratos, cardiologue à l'Asklepieion Voula Hôpital d'Athènes rappelle ainsi le bénéfice d'une petite sieste après déjeuner, tout en reconnaissant que c'est un privilège de pouvoir se l'accorder en pleine journée.

Son étude prospective a évalué l'effet d'une sieste à mi-journée sur la pression artérielle de 386 patients hypertendus (200 hommes et 186 femmes), âgés en moyenne de 61 ans, à partir des données de temps de sieste en minutes, pression artérielle au bureau sur 24 heures, vitesse du pouls, facteurs de mode de vie, indice de masse corporelle (IMC). Les participants ont également subi une évaluation complète écho-cardiographique. Après ajustement pour les facteurs de confusion possibles, comme l'âge, le sexe, l'IMC, le tabagisme, la consommation de sel, d'alcool et de café, et a pratique de l'exercice, l'analyse constate que,

· les participants qui font la sieste présentent une pression systolique en moyenne sur 24 heures de 5% inférieure à celle de participants qui ne la font pas.

· Si cette réduction moyenne peut sembler faible, les auteurs précisent que 2 mmHg de pression artérielle systolique peuvent réduire le risque d'événements cardiovasculaires de 10%.

· L'évaluation montre que chez les participants qui font la sieste, l'hypertension artérielle « fait moins de dégâts » dans les artères et le cœur.

· la sieste contribue à diminuer la pression artérielle sur 24 heures mais tout particulièrement durant la nuit, ce qui est associé à de meilleurs résultats pour la santé.

· Enfin, les patients hypertendus qui font la sieste ont moins besoin de médicaments antihypertenseurs pour réguler leur tension.

L'hypertension a déjà été associée aux troubles du sommeil : Une étude de l'hôpital Henry Ford de Detroit a montré que l'insomnie mène à un risque accru d'hypertension et que c'est chez les grands insomniaques que la prévalence de l'hypertension est la plus élevée. On sait aussi qu'un mauvais sommeil ou peu réparateur accroît le risque d'hypertension artérielle de 80% chez les hommes âgés et plus courte est la durée du stade de sommeil profond, plus élevé est le risque de développer une tension artérielle élevée.

Source: ESC Congress 2015 1 Sept 2015 Association of mid-day naps occurrence and duration with bp levels in hypertensive patients. a prospective observational study- Communiqué ESC Midday naps associated with reduced blood pressure and fewer medications

Plus de 50 études sur l'Hypertension artérielle (HTA)

Lire aussi : L'HYPERTENSION associée à l'insomnie –

SOMMEIL peu réparateur? Risque élevé d'hypertension!

Autres actualités sur le même thème