Vous recherchez une actualité
Actualités

La DIVERSIFICATION alimentaire de l'Enfant est-elle meilleure avec les doigts?

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 2 semaines
BMJ Open

Autoriser son enfant, au stade de la diversification alimentaire, à prendre les aliments avec ses doigts, pourrait l’inciter à se nourrir de manière plus équilibrée et à suivre la « bonne » courbe de poids, selon cette étude publiée dans l’édition du BMJ Open. Baby knows best? L’Enfant sait-il mieux ce qu’il lui faut ? titrent les auteurs de l’Ecole de psychologie de l’Université de Nottingham, dans l’édition du 6 février du BMJ Open.

Les auteurs voulaient apprécier l'impact des différents modes de diversification alimentaire sur les préférences alimentaires et l'indice de masse corporelle (IMC) de l'Enfant, dans sa petite enfance, et ont regardé si l'usage de la cuillère, ou non, avait un effet sur l'alimentation, l'équilibre nutritionnel et la santé de l'enfant.


155 parents ont été recrutés par le Département des « tout-petits » de Nottingham et ont rempli un questionnaire sur l'alimentation du nourrisson et son mode de sevrage, de 20 à 78 mois, (Au choix de l'enfant, avec les doigts! : 92, à la cuillère : 63), sur les préférences alimentaires de l'enfant. 151 aliments répartis en catégories alimentaires les plus courantes ont été évalués. Un groupe témoin de jeunes enfants appariés permettait de tenir compte de l'effet de l'âge sur les préférences alimentaires.

- En comparaison du groupe nourri à la cuillère, le groupe « au choix du bébé », qui concrètement utilise les doigts, montre une appétence augmentée pour les hydrates de carbone,

- ni la classe socio-économique du foyer, ni le poids de naissance de l'enfant, ni le poids des parents, ne semblent être des facteurs influents, même si un goût accru pour les légumes est associé à la classe sociale la plus élevée,

- l'incidence de l'insuffisance pondérale est accrue dans le groupe « au choix du bébé »,

- l'incidence de l'obésité est accrue dans le groupe nourri à la cuillère,

- aucune différence dans le refus de s'alimenter n'est constatée entre les deux groupes.

La liberté réduit l'obésité ? Les auteurs concluent que le mode choisi par les parents pour la diversification alimentaire de l'enfant a bien un impact sur ses préférences alimentaires et sa santé dans la petite enfance. Les résultats suggèrent en effet que les nourrissons qui diversifient à leur manière régulent leurs apports alimentaires de manière à aboutir à un IMC plus faible et une préférence pour des aliments sains comme les glucides. Des conclusions importantes dans le contexte de lutte précoce contre l'obésité.

Les auteurs suggèrent aussi que des glucides comme le pain grillé entier, peuvent accroître la sensibilisation d'un enfant aux différentes textures, qui ne sont découvertes que plus tard lorsque la nourriture est servie en purée et le goût pour les aliments de base d'une nutrition saine, tels que les hydrates de carbone.

Source: BMJ Open 2012;2:e000298 doi:10.1136/bmjopen-2011-000298 Baby knows best? The impact of weaning style on food preferences and body mass index in early childhood in a case–controlled sample (Visuels PNNS)

Accéder au Dossier Diversification alimentaire de Santé log Petite enfance- Pour y accéder vous devez être inscrit et vous identifier.

Lire aussi : Alimentation et PSYCHO: Des assiettes colorées stimulent l'appétit des enfants -

Autres actualités sur le même thème

Pages