Vous recherchez une actualité
Actualités

Le VACCIN anti-GRIPPE, accessoirement anti-AVC?

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 3 semaines
Vaccine

Selon cette étude anglo-saxonne, les personnes vaccinées contre la grippe saisonnière bénéficieraient aussi d’une réduction de 24 % du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). De nouvelles données d’association, publiées dans la revue Vaccine, qui peuvent s’expliquer, expliquent les auteurs, par la réduction, en cas de vaccination, de l’inflammation des vaisseaux sanguins induite par le virus de la grippe.


Les chercheurs des Universités de Lincoln et de Nottingham ont travaillé à partir de la base de données des médecins généralistes d'Angleterre et du Pays de Galle, portant sur près de 50.000 personnes ayant subi, sur une période de 8 ans (de 2001 à 2009), un AVC ou un accident ischémique transitoire (AIT). 47.011 cas dont 26.784 cas d'AVC et 20.227 cas d'AIT ont été rapproché du même nombre de témoins appariés, en fonction de l'âge et du sexe. Enfin, les chercheurs ont comparé leur historique de vaccination contre la grippe saisonnière, et pour les « cas », avant l'AVC ou l'AIT.

Leur analyse constate que,

· une proportion un peu plus importante de témoins avaient été vaccinés, soit 50,8 % vs 50,6 % des personnes ayant subi un AVC ou un AIT,

· après ajustement pour les facteurs de confusion, cela signifie qu'avoir un vaccin contre la grippe est associé à une réduction de 24 % du risque d'AVC (OR : 0,76 IC : 95 %),

· après nouvel ajustement pour l'indice de masse corporelle (IMC), le cholestérol et la pression artérielle, la réduction du risque reste de 19 % jugée comme statistiquement significative (OR : 0,81).

· La vaccination contre la grippe semble mieux protéger contre l'AVC lorsqu'elle a lieu au début de la saison grippale, de septembre à la mi-novembre. Elle est alors associée à une réduction du risque d'AVC de 26%.

· En revanche, la vaccination ne semble pas réduire le risque d'AIT, ni la vaccination antipneumococcique, également évaluée par l'étude.

Cela suggère que dans l'ensemble, se faire vacciner contre la grippe réduit légèrement le risque d'AVC. Certes, il est donc plausible qu'il existe un lien entre la protection contre le virus grippal et le risque d'AVC, mais ici l'étude démontre une association. Des résultats qui néanmoins confirment les conclusions de précédentes études, soit l'association entre la maladie respiratoire récente et le risque d'AVC. Cependant, les mécanismes biologiques sous-jacents à cette association restent encore confus.

Enfin rappelons cette récente étude, publiée dans Heart –financée par le Laboratoire GSK- qui concluait également à l'association de la vaccination contre la grippe avec une réduction de 45% du risque de crise cardiaque.

Source: Vaccine January 28 2014 DOI: org/10.1016/j.vaccine.2014.01.029 Influenza and pneumococcal vaccination and risk of stroke or transient ischaemic attack—Matched case control study (Visuel CDC)

Lire aussi : La VACCINATION anti-GRIPPE associée à un risque réduit de crise cardiaque -

Autres actualités sur le même thème