Vous recherchez une actualité
Actualités

MAMMOGRAPHIE: 2 femmes sur 3 favorables à un dépistage personnalisé

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 3 semaines
The Breast

Si cela était possible, elles le souhaiteraient, révèle cette étude du Cancer Research UK. A la fois les femmes se sachant à risque élevé seraient partantes pour des examens plus fréquents et les femmes à plus faible risque, pour un dépistage plus léger. Cette enquête, présentée dans la revue The breast, conclut que 2 femmes sur 3 sont ainsi favorables à un dépistage « personnalisé ».


L'enquête a interrogé plus de 940 femmes britanniques, dans la cible du dépistage, sur l'opportunité d'adapter le dépistage du cancer du sein au niveau de risque génétique. Les résultats sont sans ambiguïté :

· 85% soutiendraient l'idée d'un dépistage plus fréquent du cancer du sein si elles sont à risque génétique élevé,

· 60% seraient heureuses de pouvoir réduire la fréquence du dépistage, si elles sont à faible risque,

· 66% soutiennent l'idée d'ajuster la fréquence du dépistage au niveau de risque.

Une adhésion moins franche à l'idée d'un dépistage moins fréquent en cas de risque faible, suggère que de nombreuses femmes ont tendance à voir le dépistage comme un examen bénéfique et un droit.

Cette étude, une des premières à demander leur avis aux principales intéressées, contribue à la réflexion actuelle sur le dépistage du cancer du sein et relance finalement le débat sur un dépistage par mammographie systématique ou opportuniste. L'étude vient compléter les données d'une autre recherche, publiée dans le Lancet presque simultanément. Cette étude conclut que des femmes bien informées sur le cancer du sein et son dépistage, sur le risque de sur-diagnostic (et de sur-traitement) associé à la mammographie, ont des intentions de participation revues à la baisse, par rapport aux femmes mins bien informées.

Le Dr Susanne Meisel, psychologue et chercheur à l'UCL (University College London), commente ces résultats: «Prendre en compte le risque génétique pour adapter et améliorer le dépistage du sein est encore une réflexion à stade précoce, mais il est utile de savoir dès maintenant ce que les patientes en pensent ». L'étude montre qu'elles sont plutôt pour. Les auteurs concluent justement, « qu'en attendant », il est essentiel que les femmes puisse avoir accès à une bonne information sur les avantages et les risques du dépistage, pour pouvoir prendre une décision éclairée.

Source: The Breast Adjusting the frequency of mammography screening on the basis of genetic risk: Attitudes among women in the UK et Eurekalert (AAAS) Women back idea of more breast screens for those at high risk of cancer
En savoir plus sur les Examens de dépistage et de diagnostic avec la brochure de l'Arc

Pour en savoir plus sur la Mammographie

Autres actualités sur le même thème