Vous recherchez une actualité
Actualités

NEURO: Bientôt l'ordinateur qui lit dans vos pensées?

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 1 semaine
PLoS Biology

Bientôt l’ordinateur qui peut décoder vos pensées et les traduire en mots sonores? Cette recherche ouvre la perspective de pouvoir traduire un jour une activité cérébrale en mots à l'aide d'un implant. Car ces chercheurs viennent, à partir de l’activité cérébrale de 15 personnes, de reconstituer le son approximatif de mots qui ont cheminé à travers leur pensée. Une telle technologie qui pourrait aider les personnes souffrant de troubles de la communication, pose évidemment de nombreuses questions éthiques. Cette recherche –qui n’en n’est encore qu’à ses balbutiements- est présentée dans l’édition du 31 janvier de la revue PLoS Biology.

A partir de capteurs électriques branchés directement dans le cerveau de patients subissant une intervention chirurgicale du cerveau, ces chercheurs de l'Université de Berkeley ont tenté de comprendre comment le cerveau codait des mots qui lui étaient transmis de manière sonore.


Comprendre comment le cerveau humain reconnaît et code la parole s'avérait extrêmement complexe, car cela passait par l'enregistrement de l'activité cérébrale dans un cerveau exposé. Les chercheurs ont donc du « profiter » d'interventions de chirurgie cérébrale, pour le traitement d'une épilepsie ou l'ablation d'une tumeur, pour mesurer et analyser cette activité cérébrale en posant des capteurs directement à la surface du cerveau, au niveau du cortex latéral temporal, une région connue pour son rôle dans le processus de la parole. Les patients ont dû écouter les 47 mots réels ou inventés et différentes phrases en anglais. Tous les patients avaient des capacités linguistiques normales quand ils ont été enrôlés dans l'étude. Pendant ce processus, les signaux électriques du cerveau étaient enregistrés à l'aide des capteurs. Les chercheurs constatent que le cerveau traduit ces mots en une activité électrique aux schémas complexes. A partir de là, ils développent un algorithme mathématique qui décode ces schémas à l'envers pour les retransmettre dans leur son original.

Au bout du compte, ils parviennent à obtenir des sons, mais ces sons n'étaient d'assez bonne qualité pour que tous les mots puissent être reconnus et compris par un auditeur humain. L'identification correcte « à l'oreille » s'est avérée possible dans 50% des cas. En revanche, en comparant de manière visuelle les schémas sonores des sons originaux et retransmis, les mots d'origine et retransmis ont pu être rapprochés dans 89% des cas.

Cette recherche ouvre la possibilité de pouvoir un jour développer un dispositif capable d'interpréter des pensées en paroles d'autant que les chercheurs suggèrent que le cerveau traite les pensées intérieures d'une manière similaire qu'il traite les sons à l'audition. A ce stade, les auteurs concluent que les éléments clés de la parole peuvent bien être reconstitués et retransmis à partir de l'activité cérébrale.

Source: PloS Biology 10(1): e1001251. doi:10.1371/journal.pbio.1001251 Published online January 31 2012 Reconstructing Speech from Human Auditory Cortex (Vignette NIH Human Brain Project, visuel “Audio playback of reconstructed speech”)

Lire aussi : Interactions CERVEAU-ORDINATEUR : Quand quelques neurones contrôlent l'affichage

SCIENCES COGNITIVES: L'ambiguïté, une capacité inimitable du langage humain

Autres actualités sur le même thème

Pages