Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Les Américains deviendraient-ils raisonnables ?

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 7 heures
US Department of Agriculture

Succès de la large campagne contre l’obésité menée par Michelle Obama et du Plan Obésité américain? Ce rapport du Département américain de l’Agriculture montre une nette amélioration, entre 2005 et 2010 dans le mode d’alimentation des Américains. Ils mangent mieux et utilisent mieux l'information nutritionnelle disponible, contrôlent mieux leurs apports caloriques et leur équilibre nutritionnel et ils commencent à faire attention à leur poids.

Moins de cholestérol et plus de fibres, c'est un des résultats des efforts entrepris aux Etats-Unis, depuis 2009, pour lutter contre l'obésité en donnant un plus large accès à une alimentation saine et à l'éducation nutritionnelle fondée sur les preuves scientifiques, précise le Secrétaire à l'Agriculture, Tom Vilsack . « Nous avons fait des progrès importants, mais notre travail n'est pas achevé. Nous allons continuer à investir dans des programmes essentiels qui élargissent la disponibilité des aliments sains et sûrs, abordables pour tous les Américains ». Moins de cholestérol et plus de fibres, c'est aussi ce qui ressort de ce bilan réalisé à partir des données d'apport alimentaire de 9.839 adultes participant à la cohorte NHANES (National Health and Nutrition Examination Survey).


L'utilisation de l'information nutritionnelle, en particulier celle présentée sur les conditionnements de produits alimentaires, se généralise avec aujourd'hui,

-42% des adultes et 57% des personnes âgées qui consultent régulièrement le tableau des valeurs nutritives pour faire leurs choix alimentaires.

-76% des américains se déclarent également « preneurs » d'une information équivalente dans les restaurants.

Les Américains « retournent » manger à la maison, dédaignant un peu restaurant et des fast foods et ce retour aux sources pèse, selon l'étude pour 20% de l'amélioration de la qualité de l'alimentation. Les dépenses alimentaires globales des ménages américains ont diminué en 2 ans, d'environ 5% principalement en raison de la baisse de 13% des dépenses de restaurant. Ainsi, le montant des calories consommées à l'extérieur a été réduit d'environ 130 calories par jour ce qui correspond à 3 repas par mois loin de la maison. Même aux Etats-Unis, le repas en famille revient au goût du jour.

Les attitudes envers la nourriture et la nutrition évoluent. Ainsi, depuis 2007, la proportion d'Américains décidés à perdre du poids a augmenté de 3%. La qualité nutritionnelle et l'apport calorique des produits pèsent plus lourd dans les décisions d'achat, la notion mieux intégrée du poids, poussant à des choix alimentaires plus sains. En pratique, l'apport calorique quotidien moyen a diminué de 78 calories par jour entre 2005 et 2010. Ces baisses de calories proviennent des matières grasses et notamment des graisses saturées alors que l'apport de fibres a augmenté (Voir tableau ci-contre).

Source: US Department of Agriculture American Adults are Choosing Healthier Foods, Consuming Healthier Diets Report Changes in Eating Patterns and Diet Quality Among Working-Age Adults, 2005-2010

Lire aussi : OBÉSITÉ INFANTILE: Premier recul dans quelques métropoles américaines

OBÉSITÉ: Enfin sous contrôle aux Etats-Unis? -

OBÉSITÉ: Tous les américains devront passer sur la balance

Autres actualités sur le même thème