Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Une nouvelle protéine pour faire fondre le tissu adipeux

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 semaines
Journal of Clinical Investigation

C’est la découverte d’une nouvelle cible intéressante pour les thérapies anti-obésité, avec cette étude de l’institut Sanford-Burnham qui identifie qu’une protéine, nommée p62, régule l’équilibre entre tissu adipeux brun et graisse blanche. Ces nouvelles données publiées dans l’édition du 21 décembre du Journal of Clinical Investigation montrent que l’absence de p62 du tissu adipeux, modifie l’équilibre métabolique, inhibe la formation de "bonne" graisse brune et favorise celle de la «mauvaise» graisse blanche.

Dans de nombreux cas, l'obésité est causée par une suralimentation et un manque d'exercice. Le corps se détraque, stocke plus de graisse et brûle moins d'énergie. Cette « nouvelle » protéine appelée p62 est nécessaire pour brûler les graisses, même en dépensant de l'énergie et, sans p62 le corps pense qu'il a besoin de stocker encore de l'énergie, explique le Pr Jorge Moscat, de Sanford-Burnham.


L'équipe montre que des souris privées de p62 deviennent obèses et développent un syndrome métabolique. Elles dépensent moins d'énergie et présentent une réponse hyper-inflammatoire caractéristique de l'obésité. Alors que l'obésité est liée à plusieurs mécanismes, ceux du tissu musculaire où l'énergie est dépensée, du foie qui joue un rôle clé et des régions cerveau qui contrôlent l'appétit, les chercheurs se sont penchés sur les tissus adipeux brun et blanc. Ils rappellent que la graisse blanche est la graisse indésirable et responsable de différents troubles métaboliques et cardiaques, alors que la graisse brune est bénéfique, car elle brûle les calories.

p62 est un « maître régulateur » entre graisse blanche et graisse brune : Ici, l'équipe identifie le tissu spécifique responsable de l'obésité lorsque p62 est absent à l'aide de plusieurs modèles de souris, chacun privé de p62 dans certains organes (système nerveux central, foie et muscles). Dans ces cas, les souris ne deviennent pas obèses comme les souris totalement privées de p62. Mais un modèle de souris privé de p62 dans son tissu adipeux devient obèse. Par quel mécanisme ? p62 bloque l'action d'une enzyme appelée ERK et active une autre enzyme appelée p38. Lorsque p62 est absent, la p38 est moins active dans le tissu adipeux brun, ERK est plus active dans la graisse blanche.

Cette découverte du rôle de p62 dans le tissu adipeux est prometteuse parce que le tissu adipeux est très accessible et l'on peut donc imaginer des stratégies simples pour enrichir ce tissu adipeux en p62.

Source: Jounal of Clinical Investigation doi: 10.1172/JCI64209 2012 Dec 21. p62 Links β-adrenergic input to mitochondrial function and thermogenesis

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Lire aussi : RECHERCHE 2012: La science mobilisée contre l'obésité

Lire aussi : OBÉSITÉ: La petite protéine qui incite la graisse brune à brûler des calories -

Autres actualités sur le même thème

Pages