Vous recherchez une actualité
Actualités

PALUDISME: La chloroquine, un vieux médicament, une nouvelle efficacité

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 2 semaines
American Journal of Tropical Medicine and Hygiene

Alors que la surveillance du paludisme montre une émergence redoutable de la résistance des parasites du paludisme aux médicaments, dont les plus récents, cette étude de l'Université de Copenhague montre que la chloroquine autrefois efficace pourrait reprendre sa place dans les thérapeutiques d’attaque du paludisme. Dans ce cas, ce serait le retour d’une option thérapeutique moins onéreuse pour les pays en manque de traitements. Résultats détaillés publiés dans l’édition du 28 août de l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

C'est pourtant une crainte des scientifiques et professionnels de santé du monde entier, cette résistance au traitement de première ligne contre le paludisme à base d'artémisinine (ACT). Mais, dans plusieurs pays africains, les parasites du paludisme succombent à la chloroquine « d'autrefois ». «Au Sénégal, nous constatons que 70% des parasites du paludisme réagissent à nouveau à la chloroquine. C'est une tendance que nous observons également en Tanzanie et au Mozambique, et que d'autres chercheurs ont identifiée au Malawi. Notre choix de médicaments contre le paludisme est maintenant et cette nouvelle réponse du parasite pourrait influencer plusieurs protocoles de traitement », explique Michael Alifrangis, professeur associé au Centre de Parasitologie de l'Université de Copenhague. Son équipe a confirmé cette sensibilité aux médicaments par analyse de l'ADN des parasites (Visuel ci-contre: Analyse de prélèvements effectués sur 88 patients)


La chloroquine, un traitement bien moins coûteux : Si les professionnels de santé des pays en développement pouvaient commencer à utiliser à nouveau la chloroquine, les perspectives seraient prometteuses avec la possibilité de mieux préserver le traitement actuel de la résistance et d'ouvrir l'accès des patients à un traitement moins onéreux. La chloroquine ne coûte que 20 centimes d'euros pour un traitement de 4 jours vs 1,5 euros environ pour l'artémisinine.

La nécessité du bon usage du médicament : Alors que la chloroquine a été utilisée durant 50 années, elle a été détournée de son indication première pour traiter la fièvre ou en prophylaxie contre le paludisme, parfois même « coupée », favorisant ainsi l'émergence de résistance du parasite, explique le Pr Ib Bygbjerg. La réutilisation de la chloroquine nécessitera donc des recommandations et un respect du bon usage et donc une formation des professionnels de santé. Car 3 facteurs déterminent l'efficacité d'un médicament contre le paludisme selon les auteurs, la dose, la sensibilité du parasiteau médicament et le niveau d'immunité naturelle du patient contre le paludisme. « Dans un futur proche, la chloroquine pourra probablement être utilisée à nouveau, si nous l'utilisons correctement. Cela signifie que le médicament doit être administré en association avec d'autres médicaments et seulement aux patients qui ont déjà développé une certaine immunité au paludisme et ne sont donc pas à risque élevé. Dans le même temps, nous devons réserver les ACT pour les groupes de patients les plus exposés et non immunisés tels que les enfants. Enfin, la chloroquine est l'un des rares médicaments qui peuvent être administrés aux femmes enceintes au début de leur grossesse », souligne Ib Bygbjerg, ajoutant que les patients peuvent être traité avec une dose élevée mais pendant une courte période-ce qui favorise l'observance.

Source: Am J Trop Med Hyg online August 27, 2012 , doi: 10.4269/ajtmh.2012.11-0709 Assessment of the Molecular Marker of Plasmodium falciparum Chloroquine Resistance ( Pfcrt) in Senegal after Several Years of Chloroquine Withdrawal (Visuel University of Copenhagen “Plaque de parasites. Les tubes oranges indiquent que le patient est infecté par des parasites sensibles à la chloroquine ».

Accéder aux dernières actualités sur le Paludisme

Autres actualités sur le même thème