Vous recherchez une actualité
Actualités

PALUDISME: Le candidat-vaccin de GSK efficace sur 1 nourrisson sur 3

Actualité publiée il y a 7 années 5 jours 2 heures
NEJM

De premiers résultats certes un peu décevants pour ce candidat vaccin de Sanofi, que publie au 9 novembre, le New England Journal Medine, à l’occasion de l’International African vaccinology Conférence, Le Cap (Afrique du Sud). Car le RTS,S ne réduit que d’un tiers le nombre d’épisodes de paludisme chez ces tout petit, apportant un taux d’efficacité de 31%. Cependant, combiné à des moustiquaires, il permet déjà d’optimiser la protection des plus jeunes.

Le RTS, S pourra néanmoins contribuer à protéger les enfants africains contre le paludisme en réduisant d'un tiers le nombre d'épisodes de paludisme avec un bon profil d'innocuité et de tolérance. RTS, S a été conçu pour déclencher la réponse immunitaire contre les parasites Plasmodium falciparum à l'entrée dans la circulation sanguine de l'hôte humain et / ou lorsque le parasite infecte les cellules hépatiques. Il empêche le parasite d'infecter, de se développer et se multiplier dans le foie. Dans cet essai de phase III, RTS, S est administré en 3 doses, un mois d'intervalle.


Un essai mené dans 11 centres de recherche africains dans 7 pays africains par GlaxoSmithKline (GSK) en collaboration avec la Malaria Vaccine Initiative (MVI) et le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates et sur 6.537 nourrissons. Le Dr Salim Abdulla, de l'Institut de la santé Ifakara (Tanzanie), a et auteur principal de l'étude rappelle qu'en dépit des progrès accomplis, la maladie tue encore 655.000 personnes chaque année, dont principalement des enfants de moins de 5 ans, en Afrique sub-saharienne. L'aboutissement d'un vaccin efficace contre le paludisme serait donc un outil extraordinaire pour protéger ces enfants.

Chez les nourrissons de 6 à 12 semaines : L'essai indique que le RTS, S peut aider à protéger les jeunes bébés contre le paludisme, en complément de l'utilisation généralisée de moustiquaires. Cependant l'efficacité constatée dans cet essai, et lorsque le vaccin est administré en même temps que les vaccins infantiles classiques, après 3 doses, et à 1 an, atteint respectivement 31% et 37% chez les nourrissons âgés de 6 à 12 semaines. En combinaison avec l'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide, utilisées ici par 86% des participants, le RTS, S optimise la protection chez les plus petits.

Chez les bébés de 5 à 17 mois : L'efficacité observée avec RTS, S lors d'un précédent essai chez les enfants âgés de 5-17 mois était de 55% et 47%, respectivement. Une efficacité donc plus faible chez les plus jeunes qui va nécessiter de nouvelles recherches pour comprendre les facteurs susceptibles d'influencer cette efficacité selon l'âge. En revanche, l'essai montre des effets secondaires similaires à ceux constatés avec les vaccins classiques, déjà homologués. GSK et MVI se sont engagés à mettre ce vaccin à la disposition de ceux qui en ont le plus besoin, s'il est approuvé et recommandé. En Janvier 2010, GSK avait annoncé que le prix final du vaccin RTS, S (également connu sous le nom MosquirixTM) couvrira le coût de fabrication du vaccin avec une marge de 5% qui sera réinvestie dans la recherche et le développement d'une seconde génération de vaccins contre le paludisme.

Sources: NEJM November 9, 2012 The RTS,S Clinical Trials Partnership DOI: 10.1056/NEJMoa1208394 RTS,S/AS01 Malaria Vaccine in African Infants (Courbe “Cumulative Incidence of a First or Only Episode of Clinical Malaria (Primary Case Definition)”) et GSK

Accéder aux dernières actualités sur le Paludisme

Lire aussi :

PALUDISME : MSP3 et RTS,S, les 2 vaccins candidats capables de protéger l'Enfant

PALUDISME: Le vaccin qui réduit le risque de moitié

Autres actualités sur le même thème