Vous recherchez une actualité

Actualités

PARALYSIE: Un transfert nerveux redonne à un tétraplégique l'usage de ses mains

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 3 jours
Journal of Neurosurgery

Contourner le site de la lésion en reconstruisant la liaison nerveuse du dessous de la lésion jusqu’au-dessus, cette intervention exceptionnelle, appelée transfert nerveux ou "nerve bypass" qui a redonné l’usage de son bras à un homme tétraplégique, peut redonner espoir aux patients atteints de graves blessures à la moelle épinière. Car après plusieurs mois de rééducation, l'homme opéré parvient à manipuler des objets, se nourrir et recommence à écrire. Une intervention retranscrite dans l’édition du 15 mai du Journal of Neurosurgery.

Ce patient de 71 ans avait été paralysé, du cou jusqu'aux pieds, après un grave accident de la circulation. Ce patient avait subi un sectionnement de la moelle épinière au sommet de sa colonne vertébrale, le paralysant en dessous du site de sa blessure. Sa paralysie affectait ses bras et ses mains, sachant que les nerfs qui contrôlent les bras étaient situés en dessous du site de sa lésion. La force et la mobilité de ses membres ont évaluées pour valider l'opportunité de l'intervention. Avant la chirurgie, le patient pouvait encore plier son poignet droit faiblement mais ne pouvait se servir normalement de ses mains.


L'étude décrit la technique chirurgicale utilisée, 23 mois après l'accident, pour restaurer la fonction nerveuse dans les bras et les mains, un «by-pass » du nerf par greffe d'un nerf provenant de la colonne vertébrale au-dessus du site de la lésion des nerfs, en dessous du site de la lésion et jusqu'au-dessus du site de la lésion. Pendant l'opération, les chirurgiens ont stimulé les nerfs greffés pour vérifier qu'ils étaient fonctionnels et ont constaté que les réponses nerveuses étaient normales.

8 mois après l'opération, le patient était en mesure de déplacer son pouce gauche et d'effectuer un mouvement de « croche » avec ses doigts et le pouce dans sa main gauche, puis au bout de 10 mois avec sa main droite. Aujourd'hui, le patient parvient à utiliser sa main droite pour effectuer des mouvements, encore simples, et avec sa main gauche, il peut se nourrir et commence à écrire. La récupération de la main droite est plus lente que la gauche.

En contournant le site de la lésion, les chirurgiens de la Washington University School of Medicine offrent un nouveau modèle d'intervention à d'autres chirurgiens sur différents types de lésions médullaires. Mais les auteurs précisent que la gravité et l'emplacement de la lésion sont des facteurs importants de réussite pour ce type d'opération. En effet, si la technique de by-pass n'est pas totalement nouvelle, c'est la première fois qu'elle parvient à apporter de tels résultats.

Source: Journal of Neurosurgery, Published online May 15 2012 DOI: 10.3171/2012.3.JNS12328. Nerve transfers for the restoration of hand function after spinal cord injury. (Vignette: “small fascicle of the brachialis nerve”)

Autres actualités sur le même thème

Pages