Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Le pessimisme gage de longévité?

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 3 semaines
Psychology and Aging

Si cette étude de l'Université d'Erlangen-Nuremberg en Allemagne le suggère, il ne faut pas s’y tromper. C’est plutôt un réalisme quelque peu forcené, indissociable du pessimisme qui peut nous inciter à prendre des décisions, de nature à améliorer nos chances de vivre longtemps et en bonne santé. Ces conclusions prudentes, publiées dans Psychology and Aging, une revue de l’American Psychological Association montrent néanmoins que les adultes âgés (trop) optimistes sont confrontés à un risque plus élevé d'incapacités et de décès…

Car l'étude montre qu'être trop optimiste en se prédisant un avenir trop souriant est associé à un risque plus élevé d'invalidité et de décès dans …les 10 années qui vont suivre, précise l'auteur principal, le Pr Frieder R. Lang, PhD, de l'Université d'Erlangen-Nuremberg.


Le pessimisme sur l'avenir encourage à vivre en prenant plus de précautions de santé et de sécurité. Les personnes âgées qui ont de faibles attentes quant à leur avenir. Les chercheurs ont examiné les données recueillies de 1993 à 2003 d'une enquête annuelle menée en Allemagne auprès de 40.000 personnes âgées de 18 à 96 ans qui ont autoévalué leur degré de satisfaction –sur une échelle de 1 à 10- concernant leur vie actuelle et leur avenir à 5 ans.

5 années plus tard, donc, les auteurs constatent que,

· 43% des participants avaient sous-estimé leur satisfaction dans la vie future,

· 25% avaient prédit ce degré de satisfaction avec précision,

· 32 % l'avaient.

Mais ils constatent surtout que,

- les participants les plus jeunes ont des perspectives souriantes, souvent surestimées, tandis que les adultes d'âge moyen font des prédictions les plus précises et deviennent plus pessimiste au fil du temps,

- chaque augmentation de la surestimation de ce degré de satisfaction dans la vie future est liée à une augmentation de 9,5% du risque de handicap et de 10% du risque de décès.

- Enfin, un état de santé stable et des revenus confortables sont associés à une baisse d'estimation du degré de satisfaction plus importante, pour l'avenir. Conclusion, une sombre vision de l'avenir est souvent plus réaliste, et dans cet état d'esprit, les prédictions sont souvent plus justes. Si ces résultats ne contredisent pas la théorie que l'optimisme sur l'avenir peut contribuer au bien-être, ils apportent un éclairage nouveau sur la façon dont nos points de vue peuvent contribuer à améliorer réellement nos chances de vivre plus longtemps en bonne santé.


Source
: Psychology and Aging DOI: 10.1037/a0030797 March 2013 Forecasting Life Satisfaction Across Adulthood: Benefits of Seeing a Dark Future? (visuel © Minerva Studio - Fotolia.com)

Lire aussi: PSYCHO: Le bonheur augmente avec l'âge

Accéder aux dernières actualités en « Psycho »

Autres actualités sur le même thème