Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: Trop de temps passé assise, risque de diabète aussi

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 2 semaines
American Journal of Preventive Medicine

Les femmes pourraient être plus à risque accru de diabète de type 2, que les hommes, si elles restent trop longtemps assises durant la journée, selon cette étude de l’Université de Leicester. Ces conclusions, qui épargnent curieusement les hommes, publiées dans l’édition du 2 mars de l’American Journal of Preventive Medicine ajoutent aux risques importants pour la santé de la sédentarité prolongée.

Ces chercheurs du Département de Sciences de la santé et Cardiovasculaire de l'Université de Leicester révèlent que ces femmes trop sédentaires sont à grand risque de troubles métaboliques précoces, précurseurs de diabète de type 2.


L'étude a évalué plus de 500 hommes et femmes âgés de 40 ans ou plus sur le temps passé assis au durant la semaine, avec des tests sanguins liés au diabète et à la dysfonction métabolique. Les femmes qui passent le plus de temps assises présentent des niveaux plus élevés d'insuline, de protéine C-réactive et de composés chimiques libérés par le tissu adipeux dans l'abdomen, comme la leptine, et l'interleukine 6, qui traduisent une inflammation problématique. Au-delà, l'étude révèle le lien entre le temps passé assis et le niveau de risque de diabète. Un lien bien plus significatif chez chez les femmes que les hommes, mais les chercheurs ne savent pas expliquer pourquoi.

Rien ne sert de faire de l'exercice, si l'on reste assis le reste du temps…Le Dr Thomas Yates, qui a dirigé l'étude explique: "Cette étude fournit de nouvelles preuves de l'impact délétère de la sédentarité sur la résistance à l'insuline et l'inflammation chronique chez les femmes, rappelant que même les femmes qui font 30 minutes d'exercice par jour peuvent toujours être compromettre leur santé si elles restent assises le reste de la journée.

En conclusion, passer moins de temps assis est un facteur important de prévention des maladies chroniques. Des résultats qui doivent selon les chercheurs inspirer les campagnes de prévention, portant sur le mode de vie.

En juillet 2011, une édition spéciale de l'American Journal of Preventive Medicine avait déjà été consacrée aux dangers de la « station assise » prolongée, mettant en évidence l'augmentation du risque de décès prématuré, en particulier lié aux maladies cardiaques.

Source: American Journal of Preventive Medicine Volume 42, Issue 1 , Pages 1-7, January 2012 doi:10.1016/j.amepre.2011.09.022 “Self-Reported Sitting Time and Markers of Inflammation, Insulin Resistance, and Adiposity (Visuel © Picture-Factory - Fotolia.com, vignette OMS)

Lire aussi:

SEDENTARITÉ: Trop longtemps assise ? Vos fesses risquent gros

SÉDENTARITÉ: Rester trop longtemps assis finira par vous tuer -

Accéder aux dossiers de Santé log

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème