Vous recherchez une actualité
Actualités

STRESS, BURN OUT: Les profs aussi devraient pratiquer la méditation

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 1 semaine
Mind, Brain and Education

Réduire le stress de ceux qui doivent apporter les clés de l’épanouissement aux plus jeunes est une priorité et une préoccupation majeure pour nos systèmes éducatifs. L’épuisement professionnel des enseignants affecte leur propre bien-être, la qualité de l'éducation et les coûts de l’enseignement. Cette étude de l’Université de Wisconsin-Madison apporte peut-être « une solution » : La médiation en pleine conscience semble, en effet, capable de réduire de manière significative, aussi le stress des enseignants. Ses conclusions viennent d’être présentées dans la revue Mind, Brain and Education.

La méditation en pleine conscience (ou Mindfulness-Based) est une technique de méditation pratiquée depuis 2.500 ans, basée sur une prise de conscience attentive de l'instant présent. Elle permet d'e renforcer l'attention, l'empathie et d'autres émotions prosociales par la prise de conscience de ses pensées, des stimuli externes, ou de sensations corporelles comme la respiration ou le rythme cardiaque. Cette forme de méditation est aujourd'hui enseignée de plus en plus largement.


Moins de stress, plus d'organisation, plus d'auto-compassion : Cette étude a été menée avec 18 enseignants recrutés pour participer à une formation à la « Mindfulness-Based Stress Reduction » adaptée aux préoccupations spécifiques et aux contraintes d'emploi du temps des enseignants des écoles élémentaires. Les enseignants ont été répartis soit pour participer au programme, soit pour qui pratiquer une méditation à la maison pendant au moins 15 minutes par jour. On leur a également enseigné des stratégies spécifiques pour prévenir et traiter les facteurs de stress et à surmonter les expériences difficiles durant les classes.

Les chercheurs constatent que les participants au programme « Mindfulness » ressentent moins de stress, parviennent à une meilleure organisation de leurs classe et sont capables de plus d'auto-compassion. En revanche, le groupe témoin montre des signes d'augmentation du stress et d'épuisement professionnel, au fil de l'année scolaire.

Des résultats qui fournissent des preuves objectives des bénéfices de techniques de méditation adaptées aux enseignants. D'autant que les résultats sont pérennes, écrivent les auteurs et que leur pratique, une fois intégrée, peut s'effectuer même en classe, en se concentrant sur ​​sa respiration, par exemple. Elle peut également être utilisée pour recentrer l'attention des élèves, explique un participant enseignant, en les invitant à faire une pause et à prendre trois grandes respirations. C'est aussi une attention développée vis-à-vis des autres et ici, des étudiants « Maintenant, je passe plus de temps à observer mes élèves pour voir comment ils se sentent, physiquement et émotionnellement ».

Autres actualités sur le même thème