Vous recherchez une actualité
Actualités

TUBERCULOSE : Découverte d'un nouveau vaccin plus durable que le BCG

Actualité publiée il y a 10 années 12 mois 2 jours
Nature Medicine

Une équipe de chercheurs américains et européens a découvert qu'une nouvelle stratégie vaccinale testée chez la souris offre une meilleure protection, plus durable contre la tuberculose (TB) que le vaccin actuellement utilisé chez l'homme (BCG). Leurs conclusions ont été publiées dans l’édition en ligne du 23 Janvier de la revue Nature Medicine.

Cette étude a été co-financée par le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) des NIH, la Fondation Bill & Melinda Gates et le programme TB de l'Université du Colorado, une initiative visant à accélérer le développement de nouveaux vaccins et traitements antituberculeux.


Causé par la bactérie Mycobacterium tuberculosis (Mtb), la tuberculose demeure l'une des principales causes d'invalidité et de décès dans le monde, avec environ 1,7 million de décès en 2009 et des taux croissants de maladie résistante aux médicaments. Le vaccin BCG, le seul approuvé pour l'usage humain, offre une certaine protection contre la maladie de la tuberculose initiale, mais n'empêche pas l'infection latente, dans laquelle la bactérie persiste dans les cellules humaines pendant des années et peut développer ultérieurement la maladie.

Dans cette étude, les chercheurs ont combiné deux protéines précédemment jugées pour améliorer l'efficacité du vaccin BCG avec un nouveau composant, une protéine de réponse au stress que les souris produisent tout au long du processus d'infection par la tuberculose. Ce vaccin à trois composants, connu sous le nom H56, a été administré à des souris non infectées avant et après vaccination par le BCG. Six semaines plus tard, les souris ont été exposées à la bactérie. Cette stratégie vaccinale en plusieurs étapes, protége non seulement contre l'infection initiale, mais réduit également les niveaux de la bactérie latente dans les poumons de façon plus efficace que le BCG seul.

En raison du succès de cette étude, ce vaccin-candidat est déjà en phase de développement clinique.