Vous recherchez une actualité
Actualités

VÉLO et LIBIDO: C'est au guidon qu'il faut faire attention !

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 4 semaines
Journal of of Sexual Medicine

Le vélo est déjà associé à des neuropathies génitales et à la dysfonction érectile chez les hommes, rappellent ces auteurs de Yale qui se sont intéressés ici à la libido féminine. Attention, préviennent-ils dans le Journal of of Sexual Medicine, à force de pédaler, les femmes aussi, peuvent éprouver une diminution des sensations génitales. Mais heureusement, il existe des facteurs de risque modifiables, comme la hauteur…du guidon par exemple.

L'étude, menée par le Dr Marsha K. Guess, MD, MS, de la Yale University School of Medicine, a très sérieusement évalué chez des femmes « cyclistes » les effets de pression de la selle sur les sensations génitales en comparant ces sensations chez des cyclistes féminines (N = 48) et chez des femmes joggers (n = 22). Ces femmes précisent les auteurs, n'étaient ni enceintes, ni ménopausées et pratiquaient leur sport sur au moins 15 km par semaine, et 4 semaines par mois. Leurs sensations ont été mesurées par esthésiomètre. La pression exercée par la selle a également été mesurée.


Plus le guidon est positionné plus bas que la selle, plus la pression de la selle augmente sur le périnée et les organes génitaux et plus les sensations sont diminuées chez les cyclistes féminines. Le réglage de la bicyclette est donc primordial pour éviter les neuropathies génitales, aussi chez les femmes ! Une lésion chronique des nerfs génitaux par des pressions accrues de la selle pourrait même conduire à un dysfonctionnement sexuel. Selon les auteurs.

Source: The Journal of Sexual Medicine Volume 9, Issue 5, May 2012, Pages: 1367–1373 DOI: 10.1111/j.1743-6109.2012.02680.x The Bar Sinister: Does Handlebar Level Damage the Pelvic Floor in Female Cyclists? (Visuel © Dudarev Mikhail - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Libido

Autres actualités sur le même thème