Vous recherchez une actualité
Actualités

Anti-OBÉSITÉ: Pourquoi il faut croquer la pomme

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 1 semaine
PLoS ONE

Ce composé présent dans la peau des pommes, l’acide ursolique, a la faculté d’accélérer la combustion des calories et ces chercheurs de viennent de montrer qu’il peut, ainsi, réduire l'obésité ...chez la souris. L'acide ursolique aurait le double effet du développement de la masse musculaire et de l’élimination de la graisse, selon cette étude, menée par l'Université de l'Iowa, sur des souris soumises à un régime alimentaire riche en graisses. Les chercheurs suggèrent dans l’édition du 20 juin, de la revue PLoS ONE, que l’acide ursolique pourrait protéger non seulement contre l'obésité, mais également contre le pré-diabète et la maladie du foie gras.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

C'est donc à nouveau une substance naturelle, présente dans la peau de pomme, qui pourrait venir ajouter ses bénéfices dans la lutte contre l'obésité et les troubles métaboliques. L'auteur principal, le Pr Christopher Adams, professeur agrégé de médecine interne, explique : « Grâce à de précédentes recherches, nous savions que l'acide ursolique augmente la masse musculaire et l'énergie chez des souris saines, ce qui pouvait suggérer ses bénéfices dans le traitement de l'atrophie musculaire». Ici, les chercheurs ont testé le composé sur des souris modèles d'obésité et de syndrome métabolique. L'acide ursolique a augmenté le muscle mais également réduit l'obésité, tout en augmentant la graisse brune, qui peut contribuer à protéger contre l'obésité. Certaines études ont lié des niveaux accrus de graisse brune à des niveaux inférieurs de surpoids, de glycémie et de lipides dans le sang, suggérant un rôle de prévention de la graisse brune dans la prise de poids. Enfin, lorsque les chercheurs mesurent la dépense énergétique chez ces souris ayant reçu l'acide ursolique, ils constatent que ces souris ont brûlé plus de calories que les souris témoins.


« Notre étude suggère que l'acide ursolique augmente le muscle squelettique et le tissu adipeux brun, entraînant une combustion plus importante de calories et donc un effet protecteur contre l'obésité liée à un régime riche en graisses ».

Source: PLoS ONE published 20 Jun 2012 10.1371/journal.pone.0039332 Ursolic Acid Increases Skeletal Muscle and Brown Fat and Decreases Diet-Induced Obesity, Glucose Intolerance and Fatty Liver Disease (Visuel © Kzenon - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème