Vous recherchez une actualité
Actualités

ASTHME: Une alimentation riche en fibres pour le soulager

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 4 semaines
Nature Medicine

C’est la conclusion de cette étude suisse, publiée dans la revue Nature Medicine, qui s'est penchée sur le rôle joué par les différents types de fibres alimentaires dans l'intestin et leur effet sur l'inflammation des voies respiratoires. Consommer plus de fibres pourrait contribuer à réduire les symptômes de l'asthme. Du moins chez la souris, mais la biologie fondamentale de l'homme et la souris étant souvent similaires, ces premiers résultats, prometteurs, apportent déjà les bases d’une étude plus approfondie chez l'homme.

L'asthme est une maladie induite par des erreurs du système immunitaire qui déclenchent une réponse face à des allergènes inoffensifs tels que les acariens, entraînant alors une inflammation des voies respiratoires et des symptômes tels que l'essoufflement. On sait que l'incidence de l'asthme est en augmentation dans les pays développés, dont, parallèlement le régime alimentaire s'appauvrit en fibres. Les chercheurs de l'Université de Lausanne ont donc décidé d'étudier le lien éventuel entre ces 2 tendances. On trouve des fibres dans les aliments provenant de plantes. Il existe deux types de fibres : Les fibres solubles (fruits, légumes, avoine …) qui peuvent être converties en acides gras essentiels qui jouent un rôle clé dans la fonction neurologique et l'immunité. Les fibres insolubles (pain complet, céréales …) qui passent par l'intestin sans être dégradées et contribuent à aider les autres aliments à se déplacer à travers le système digestif.


Microbiote intestinal et tissu pulmonaire: Ici, les recherches ont été menées sur des souris qui ont reçu une alimentation riche en différentes sortes de fibres solubles puis été exposées à des acariens puis suivies durant 6 jours pour contrôler une éventuelle inflammation allergique des voies respiratoires. Les chercheurs ont analysé l'effet de modifications en fibres du régime alimentaire sur le microbiote intestinal et le tissu pulmonaire des souris. Leurs différentes expériences montrent un effet protecteur des fibres contre l'inflammation pulmonaire:

· Les souris ayant reçu un régime pauvre en fibres ont présenté des réactions allergiques plus fortes que les souris nourries avec un régime alimentaire normal ou un régime riche en fibres,

· les souris nourries avec un régime riche en pectine (fibre à fermentation facile) bénéficient d'un effet encore plus protecteur contre l'inflammation du poumon,

· ce type de fibre soluble, qui fermente facilement, modifie la composition de la microflore intestinale et pulmonaire : Le microbiote intestinal métabolise la fibre et augmente ses niveaux d'acides gras à chaîne courte, ce qui est bénéfique à la santé, précisent les auteurs.

· Cette augmentation des taux circulants d'acides gras à chaîne courte apportent une protection contre l'inflammation pulmonaire.

Des fibres, des fibres…Les fibres alimentaires solubles, dont celles qui se convertissent en acides gras essentiels pourraient ainsi influencer l'environnement immunologique pulmonaire et le niveau d'inflammation. Cependant les auteurs rappellent, avant confirmation de ces résultats chez l'Homme, qu'avoir une alimentation riche en fibres est recommandé indépendamment d'éventuels effets préventifs contre l'asthme. Un régime riche en fibres facilite la digestion et participe à la prévention des maladies cardiaques, du diabète, de la prise excessive de poids et de certains cancers.

Source: Nature Medicine January 5 2014 doi:10.1038/nm.3444 Gut microbiota metabolism of dietary fiber influences allergic airway disease and hematopoiesis (Visuel © Africa Studio - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les Fibres

Lire aussi : NUTRITION SANTÉ: Les Français n'ont pas la fibre -

Autres actualités sur le même thème