Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC, CANCERS: Et si Helicobacter pylori pouvait nous protéger ?

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 4 jours
Gut

La bactérie Helicobacter pylori n'est pas une cause majeure de décès, précisent ces auteurs. Elle pourrait même protéger contre les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et certains cancers, nous dit cette étude du NYU School of Medicine. Ces résultats surprenants, qui portent sur près de 10.000 personnes suivies durant 12 ans sont présentés dans l’édition du 9 janvier de la revue Gut.

H. pylori est une « vieille » bactérie qui vit dans la muqueuse de l'estomac, chez plus de la moitié de la population mondiale. Principalement transmis dans les familles, la bactérie est généralement acquise avant l'âge de 10 ans. Dans les pays en développement, H. pylori reste répandue, mais tend à disparaître avec les progrès d'assainissement et l'utilisation généralisée des antibiotiques.


Le Pr Yu Chen, professeur agrégé de santé de la population et de médecine environnementale, et le Dr Martin J. Blaser, professeur de médecine interne et de microbiologie ont travaillé à partir des données de l'enquête nationale NHANES III qui évalue l'état sanitaire et nutritionnel des adultes et des enfants aux États-Unis. Des études antérieures avaient déjà confirmé le lien entre la bactérie et les maladies gastriques jusqu'au cancer de l'estomac. La même équipe avait également montré que H. pylori pouvait protéger contre l'asthme infantile. Les chercheurs ont analysé les données de 9.895 participants et les résultats de tests sur « H. pylori cagA » sur 7.384 sujets. Ils concluent,

· à l'absence d'association entre H. pylori cagA et la mortalité toutes causes mortality (HR : 1.00 IC : 95% de 0.84 à 1.18)

· à une forte association entre H. pylori et la mortalité par cancer gastrique (RR : 1,4 : risque accru de 40%).

· Etre positif à H. pylori cagA est associé à une réduction de 55% du risque de décès par AVC vs être négatif à H. pylori cagA,

· être positif à H. pylori cagA est associé à une réduction de 45% du risque de décès par cancer du poumon.

Ce gène appelé cagA : Les souches les plus virulentes de H. pylori ont le gène cagA, or à l'analyse, les chercheurs constatent que H. pylori est liée à une diminution du risque d'AVC et de cancer du poumon mais que ces effets sont plus marqués avec la souche cagA. Mais le résultat le plus intéressant est cette forte association inverse avec le risque d'AVC ce qui suggère un effet protecteur ? Il serait possible, selon les chercheurs, qu' H. pylori induise des cellules immunitaires qui pourraient jouer le rôle d'agents de protection contre ces pathologie

Source: Gut doi:10.1136/gutjnl-2012-303018 8 January 2013 Association between Helicobacter pylori and mortality in the NHANES III study (Visuel Nature.com)

Accéder aux dernières actualités sur les AVC

Autres actualités sur le même thème

Pages