Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Un antidiabétique aux effets anti-âge et anticancéreux?

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 3 semaines
Aging Cell

C’est un nouveau mécanisme moléculaire qui peut ralentir le processus de vieillissement et empêcher la progression de certains cancers qui vient d’être identifié par ces chercheurs de l’Université de Montréal. Et autour d’un médicament bien connu, la metformine. Leurs conclusions, publiées dans l’édition du 23 mars de la revue Aging Cell montrent comment cet antidiabétique en réduisant la production de cytokines inflammatoires peut aussi ralentir le vieillissement et lutter contre la croissance tumorale.

Ce n'est pas la première fois que sont suggérés ces effets antivieillissement et anti-tumoraux. « Les cellules sécrètent normalement ces cytokines inflammatoires pour leur réponse immunitaire à l'infection, mais la production chronique de ces cytokines peut aussi entraîner leur vieillissement, explique le Dr Gerardo Ferbeyre, auteur principal de l'étude et professeur de biochimie à l'Université de Montréal.


Or la metformine se montre capable d'empêcher la production de cytokines inflammatoires par les cellules âgées. Les chercheurs ont en effet découvert que la metformine empêche la synthèse de cytokines directement au niveau de la régulation de leurs gènes. Ainsi, les gènes qui codent pour des cytokines sont normaux, mais une protéine (NF-κB) qui déclenche normalement leur activation ne peut plus les atteindre dans le noyau cellulaire des cellules traitées par metformine. Ici, c'est donc par une autre voie biologique, que pour ses effets antidiabétiques, qu'intervient la metformine pour contrer les effets sur le vieillissement et le cancer. Evidemment, la constatation est d'autant plus importante que la metformine est déjà un médicament disponible et bien connu. Les chercheurs souhaitent donc maintenant déterminer précisément les cibles de la metformine pour pouvoir mieux exploiter ses bénéfices possibles dans le traitement de certains cancers et peut-être pour ralentir le processus de vieillissement.

Source: Aging Cell doi/10.1111/acel.12075/ Metformin inhibits the senescence-associated secretory phenotype by interfering with IKK/NF-B activation (Visuel Département de Biochimie de l'UM)

Lire aussi : CANCER de l'OVAIRE: L'antidiabétique metformine multiplie par 4 la durée de survie

DIABÈTE et ALZHEIMER: Le double effet Metformine -

Autres actualités sur le même thème