Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS: Usage intensif et maladie mentale irrésistiblement liées

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 2 semaines
Comprehensive Psychiatry

Les personnes atteintes de maladies mentales sont plus de 7 fois plus susceptibles de consommer du cannabis chaque semaine, selon ces chercheurs du Centre canadien de toxicomanie et de santé mentale qui ont analysé les données américaines. Une étude qui ne laisse que peu de doutes sur l’association entre une consommation intensive de cannabis et la maladie mentale avec un effet aggravant du cannabis sur la maladie au fil de la consommation. Ces conclusions, publiées dans la revue Comprehensive Psychiatry alertent à nouveau sur les effets de la substance illicite la plus consommée dans le monde, par plus de 200 millions d’usagers.

Ces chercheurs du CAMH qui ont analysé les données américaines portant sur 43.000 répondants, âgés de plus de 18 ans participant à la cohorte National Epidemiologic Survey on Alcohol and Related Conditions et ont évalué la consommation de cannabis ainsi que diverses maladies mentales comme la dépression, l'anxiété, la toxicomanie, les troubles liés à l'alcool et les troubles de la personnalité, sur la base des critères du Manuel DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders). Ils rappellent qu'il y a 203 millions de consommateurs de cannabis dans le monde et que pourtant très peu d'étude ont porté sur l'association cannabis et maladies mentales. «Nous savions que les personnes atteintes de maladie mentale consomment plus de cannabis, peut-être en partie comme moyen d'automédication contre leurs symptômes psychiatriques, mais ces nouvelles données mettent en évidence le degré de corrélation entre la consommation de cannabis, l'abus et la maladie mentale», explique le Dr Shaul Lev -ran, Chercheur associé à CAMH et auteur de l'étude. · Les personnes déclarant une multi-consommation hebdomadaire présentent des taux élevés de maladie mentale, dont de taux troubles bipolaires de la personnalité et autres toxicomanies. · La consommation de cannabis semble aggraver les symptômes. · Les personnes atteintes de maladie mentale sont 10 fois plus susceptibles d'avoir une dépendance au cannabis. Ainsi, 4,4% des personnes atteintes d'une maladie mentale au cours des 12 derniers mois ont déclaré avoir consommé du cannabis chaque semaine, comparativement à 0,6% chez les personnes sans maladie mentale. L'addiction au cannabis est constatée chez 4% des personnes atteintes de maladie mentale vs 0,4% chez les personnes sans maladie mentale. · Bien que la consommation de cannabis soit plus élevée chez les jeunes, l'association entre la maladie mentale et la consommation de cannabis est très répandue dans tous les groupes d'âge.


Les auteurs soulignent donc l'importance du dépistage d'une consommation intensive de cannabis et en particulier chez les personnes atteintes de maladie mentale, pour une meilleure prévention et des interventions ciblées.

Source: Comprehensive Psychiatry (à paraître) via CAMH CAMH study shows mental illness associated with heavy cannabis use

Lire aussi:

TROUBLES MENTAUX chez les jeunes: Alcool, nicotine et cannabis vont souvent avec

CANNABIS et SCHIZOPHRÉNIE: Le risque de psychose à nouveau débattu -

Et sur Cannabis et Santé

Autres actualités sur le même thème

Pages