Vous recherchez une actualité

Actualités

CÉCITÉ: Une greffe de cellules précurseurs rend la vue à des souris

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 4 semaines
Nature

Une étape importante vers la guérison d'une forme de cécité, que cette recherche britannique, publiée dans l’édition du 18 avril de Nature. Car ces chercheurs sont parvenus à restaurer la vue sur des souris présentant des cellules de tige dysfonctionnelles dans la rétine, des cellules qui apportent la sensibilité à la lumière et permettent de voir avec une faible luminosité. Leurs résultats permettent d’espérer une future thérapie pour ce type spécifique de cécité.

Dans l'œil humain, il y a deux types de cellules de photorécepteurs, qui œuvrent ensemble pour permettre la vision, les tiges responsables de la vision en faible luminosité ou de la vision nocturne et les cônes qui permettent de voir les couleurs et les détails fins, et de voir en luminosité normale. Quand nous regardons un objet, l'image est transmise à la rétine, une structure à l'arrière de l'œil qui bordée de cônes et de bâtonnets qui produisent des informations ensuite renvoyées vers les nerfs optiques et décodées par le cerveau.


Les souris utilisées dans l'étude présentaient une mutation génétique qui entraîne un dysfonctionnement des cellules tiges et ces souris pouvaient ainsi servir de modèle pour l'étude de la cécité génétique nocturne. Les chercheurs ont d'abord examiné un groupe de 29 souris modèles et les ont comparées à des souris normales. Les chercheurs ont ensuite collecté des cellules précurseurs des photorécepteurs tiges de jeunes souris normales âgées de 4 à 8 jours avec des cellules tiges saines. Ces scientifiques de l'University College London, de la Johns Hopkins et Cornell University(US) ont injecté à ces souris déficientes visuelles des cellules immatures extraites.

La transplantation de cellules tiges immatures peut améliorer la vision : Après le traitement, les souris ont été testées dans un labyrinthe simple, avec des indicateurs visuels pour l'emplacement de la sortie. Les souris déficientes visuelles non traitées montrent évidemment des difficultés pour trouver la sortie, alors que certaines souris greffées parviennent à sortir du labyrinthe, dans 70% des cas.

Les chercheurs concluent que la transplantation de cellules tiges immatures peut améliorer la vision, pour ce type spécifique de cécité, même si d'autres recherches sont nécessaires avant une utilisation clinique chez l'Homme. Ils constatent aussi que 26.000 nouvelles cellules de tige se sont bien intégrées et que la fonction rétinienne s'est améliorée.

Source: Nature, Published online April 18 2012 doi:10.1038/nature10997 Restoration of vision after transplantation of photoreceptors.

Lire aussi: CÉCITÉ héréditaire: Une thérapie génique parvient à restaurer la vision

Accéder aux dernières actualités sur le thème de la Cécité

Autres actualités sur le même thème

Pages