Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIRURGIE FŒTALE: Un bébé atteint d'atrésie bronchique sauvé par intervention in utero

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 5 jours
Innovation

Le fœtus souffrait d’atrésie bronchique, une malformation congénitale fatale de l'arbre trachéo-bronchique. Grâce à une technique pionnière chirurgicale, par endoscopie, appliquée sur ce fœtus à 26 semaines de gestation, cette équipe de l'Hôpital Saint Jean de Dieu de Barcelone, de niveau international, parmi les meilleures du monde de la discipline est parvenue à sauver la vie du bébé à naître. La petite fille a aujourd’hui 16 mois et se porte bien.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'atrésie congénitale est une maladie qui entraine l'absence de l'arbre respiratoire alvéolaire dans l'une des bronches. Le lobe affecté est isolé du reste des poumons au cours de la formation du fœtus in utero. L'absence d'échange de fluides entre la partie affectée et les poumons provoque une accumulation de sécrétions, ce qui entraine une inflammation des poumons qui provoque à son tour une insuffisance cardiaque. Dans tous les cas connus mais rares cas où le fœtus a pu naître vivant, cette inflammation et cette compression empêchent le développement normal des poumons et entraine une insuffisance respiratoire qui finit par causer la mort du bébé.


Le Dr Eduard Gratacós, chef de médecine périnatale de l'hôpital, le Dr Joseph M. Jimenez, chef de l'Unité de cardiologie fœtale, le Dr Montserrat Castanon, chirurgien pédiatrique et le Dr Julio Moreno, neonatalogistes, ont eu recours à cette technique chirurgicale par endoscopie d'avant-garde pour dégager les bronches respiratoires du fœtus, à 26 semaines de gestation, obturées par l'atrésie, une malformation congénitale grave qui affecte environ 1 personne sur 10.000 cas et entraine la mort du fœtus par insuffisance respiratoire.

L'innovation de la technique chirurgicale repose sur l'endoscopie de la trachée du fœtus, pour atteindre le point où la bronche fœtale est obstruée, percer à ce point et le reconnecter à l'arbre bronchique. Cette intervention aurait permis d'inverser le processus d'inflammation et de compression du poumon.

Les chercheurs avaient informé les parents du risque de l'intervention réalisée à 26 semaines de gestation, alors que le fœtus pesait environ 800 grammes. Après la chirurgie, la grossesse a pu suivre son cours normal et 11 semaines plus tard, le bébé naissait à 38,6 semaines avec un poids de naissance de 2,540 Kg sans besoin particulier de réanimation et avec juste une légère insuffisance respiratoire. 13 jours après sa naissance, l'enfant subissait une intervention définitive pour retrait des lobes pulmonaires endommagés. Le lobe supérieur du poumon s'est aujourd'hui développé et a compensé la fonction des deux autres. La petite fille aujourd'hui âgée de 16 mois mène une vie tout à fait normale avec juste les examens habituels de routine.

Cet hôpital fait partie des 5 centres les plus importants de chirurgie fœtale dans le monde, avec environ 200 interventions chaque année. Son succès, précise-t-il dans son communiqué, repose sur la collaboration d'équipes multidisciplinaires de niveau international, expertes en médecine et en chirurgie fœtale et pédiatrique.

Autres actualités sur le même thème