Vous recherchez une actualité
Actualités

CHOLESTÉROL: Si l'athérosclérose passait par les cellules souches du sang

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 3 jours
PLoS ONE

En montrant, pour la première fois chez l’homme, qu’un cholestérol élevé est associé à un niveau élevé de cellules souches dans la circulation sanguine, issues de la moelle osseuse, cette équipe de l’Université de Buffalo apporte une meilleure compréhension du développement de l'athérosclérose. Ces travaux, présentés dans la revue PLoS One, en révélant le rôle clé des cellules souches hématopoïétiques dans l'inflammation, ouvrent une toute nouvelle voie thérapeutique, qui pourrait venir en complément, ou en substitution des statines, prévenir la crise cardiaque ou l’AVC.

Cette recherche, menée auprès d'une douzaine de patients, suivis durant un an, sans maladie coronarienne connue mais sous traitement par statines, a décortiqué le mécanisme par lequel le cholestérol LDL affecte la mobilisation des cellules souches. Les chercheurs constatent que le taux de cholestérol LDL module les niveaux de cellules souches hematopoiétiques qui forment les neutrophiles, les monocytes et les macrophages, les types de cellules primaires mêmes impliqués dans la formation de la plaque et de l'athérosclérose. Ainsi, des niveaux de cholestérol élevés vont « recruter » des cellules souches de la moelle osseuse vers la circulation sanguine, via l'augmentation des IL-17, qui, en augmentant les niveaux d'un facteur, (GCSF : pour granulocyte colony stimulating factor) conduit à libérer les cellules souches de la moelle osseuse.


Ces observations confirment chez l'homme de précédents résultats obtenus sur l'animal, par des chercheurs de l'Université de Columbia qui montraient que des niveaux élevés de cholestérol LDL (ou « mauvais» cholestérol) favorisent l'athérosclérose en stimulant la production de cellules souches hématopoïétiques.

Il s'agirait donc de pouvoir cibler ces interactions entre le cholestérol et les cellules souches du sang, qui favorisent l'inflammation, explique le Pr Thomas R. Cimato, professeur adjoint de médecine à l'École de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Buffalo. La prochaine étape restant de mieux comprendre si les niveaux de cellules souches hematopoiétiques, tout comme le taux de cholestérol LDL, sont directement reliés au risque d'événements cardiovasculaires, tels que la crise cardiaque ou l'AVC.

Source: PLoS ONE 26 Aug 2013 DOI :10.1371/journal.pone.0073861 LDL Cholesterol Modulates Human CD34+ HSPCs through Effects on Proliferation and the IL-17 G-CSF Axis

Lire sur l'Athérosclérose, le Cholestérol

Autres actualités sur le même thème