Vous recherchez une actualité
Actualités

DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE: Les bébés attendent le feu vert des parents

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 2 semaines
Psychological Science

Les petits enfants s’attendent à ce que certains végétaux, plutôt que d’autres types d’entités, soient comestibles et ne considèrent pas spontanément tout ce qui va « à la bouche » comme de la nourriture. En cela ils font déjà preuve d’une sorte de sélectivité. Mais cette étude de l’université de Yale révèle que pour l’enfant, le facteur décisif, celui qui confirme la comestibilité, est bien de voir un adulte en manger. Des conclusions présentées dans la revue Psychological Science qui suggèrent, évidemment, d’utiliser l’exemple de l’adulte dans l’apprentissage de la diversification alimentaire.


Le nourrisson dès l'âge de 6 mois a déjà l'intuition que les végétaux sont des sources probables de nourriture, mais la certitude, seulement après qu'un adulte lui ait démontré qu'ils sont bien comestibles et lui ait en sorte donné "le feu vert". Ainsi, après avoir vu un adulte mettre un morceau de légume dans sa bouche, les petits enfants identifient définitivement la plante comme une source alimentaire possible et sûre. Cette constatation a un double intérêt :

· Sur le plan de l'évolution : Autrefois, les humains comptaient sur ​​la cueillette de végétaux pour se nourrir, pourtant de nombreuses plantes sont toxiques et potentiellement mortelles. Les décisions « alimentaires » des petits enfants ne sont pas uniquement fondées sur l'apparence et une sorte de capacité de sélection naturelle, elles se nourrissent aussi de l'exemple de l'adulte.

Annie Wertz, psychologue à l'Université de Yale et auteur de l'étude a fait ainsi l'hypothèse que les petits enfants ont tendance à aller intuitivement, pour se nourrir, vers des catégories spécifiques d'entités, comme les végétaux, mais ne vont véritablement « passer à l'acte » que lorsqu'un adulte leur aura démontré l'absence de danger. Une série d'expériences lui a permis de tester cette hypothèse.

- Lorsque les chercheurs présentent à des enfants de 18 mois, une branche avec des fruits et un artefact visible avec des faux fruits aussi, même si l'adulte fait mine de manger les fruits de la plante et ceux de l'artefact, les enfants choisissent les fruits de la plante.

- Dès 6 mois, les nourrissons fixent plus longtemps un adulte qui met des fruits visiblement faux dans la bouche, et montrent ainsi leur surprise.

- Lorsque l'expérimentateur place les fruits derrière l'oreille au lieu de faire mine de les manger, le choix des enfants se fait alors au hasard.

· En pratique, pour la diversification : Globalement, après avoir fait preuve d'une certaine sélectivité, les petits enfants utilisent l'exemple des adultes pour valider la sécurité des sources de nourriture. Ce mécanisme d'apprentissage social qui agit de concert avec d'autres mécanismes comme la perception des goûts, des textures et des couleurs par exemple, suggère aussi, une stratégie toute simple pour inciter les enfants à gouter à de nouveaux fruits et légumes. Donner l'exemple.

Source: Psychological Science January 29, 2014, doi: 10.1177/0956797613516145 Selective Social Learning of Plant Edibility in 6- and 18-Month-Old Infants

Accéder au Dossier Diversification alimentaire du Jeune Enfant, de Santé log. Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier.

Accéder aux dernières actualités sur la Diversification alimentaire

Autres actualités sur le même thème

Pages