Vous recherchez une actualité
Actualités

DROGUES et TROUBLES MENTAUX: Plus mortels que le SIDA ou la tuberculose

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 1 semaine
The Lancet

Désormais 5è facteur de charge de morbidité et de mortalité, les troubles mentaux et la toxicomanie devraient être pris en compte comme une grande priorité de santé publique, que ce soit par les pays développés ou en développement. Ces nouvelles données, publiées dans le Lancet, qui précisent le poids de chaque trouble, révèlent globalement un phénomène de mortalité prématurée encore mal affectée et prise en compte, chez ces personnes souffrant de troubles mentaux.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

C'est à nouveau à partir des données de l'étude Global Burden of Diseases, Injuries, and Risk Factors Study 2010 (GBD 2010) que les chercheurs américains et australiens ont estimé , pour 187 pays, la charge de morbidité imputable à 20 troubles mentaux majeurs et à l'usage de drogues, en termes d'années perdues de vie en bonne santé « ajustées sur l'incapacité » (DALY), d'années de vie « perdues » (mortalité prématurée) et d'années vécues avec incapacité.


En 2010, les troubles mentaux et l'usage de drogues représentent,

· 183,9 millions de DALY soit 7,4% du total des années de vie perdues en bonne santé,

· 8,6 millions d'années de vie perdues (par décès prématuré) soit 0,5 % du total mondial,

· 175,3 millions d'années de vie avec incapacité soit 23% du total mondial.

· Ces troubles représentent désormais la principale cause d'incapacité dans le monde.

Au sein de ce fardeau lié aux troubles mentaux et à l'usage de drogues,

· les troubles dépressifs arrivent désormais « en tête » et pèsent pour 40,5% des DALY,

· l'anxiété pour 15%,

· la toxicomanie pour 11%,

· l'excès et la dépendance à l'alcool pour 10%,

· la schizophrénie : 7%,

· le trouble bipolaire : 7,0 %

· les troubles du développement : 4 %

· les troubles du comportement chez les enfants : 3,4 %

· les troubles alimentaires : 1,2%. Ces troubles présentent la plus forte variation.

Le fardeau est le plus lourd chez les jeunes dont l'usage de drogues marque une augmentation spectaculaire de 37,6% entre 1990 et 2010.

Ces troubles constituent donc, alertent les auteurs, un véritable défi pour les systèmes de santé que ce soit des pays développés ou en développement. Prévention et prise en charge des troubles mentaux sont devenus une priorité majeure de santé publique.

Source: The Lancet 29 August 2013 doi:10.1016/S0140-6736(13)61611-6 Global burden of disease attributable to mental and substance use disorders: findings from the Global Burden of Disease Study 2010

Autres actualités sur le même thème