Vous recherchez une actualité
Actualités

FIV: Pas de risque accru de tumeur de l'œil pour l'enfant

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 1 jour
Human Reproduction

Alors que le risque de rétinoblastome, une forme fréquente de tumeur à l’œil a été évoqué chez l’enfant né d’une fécondation in vitro, cette étude de chercheurs de l’Inserm, publiée dans l’édition du 15 mai de la revue Human Reproduction conclut que si la FIV n’accroît pas le risque, en revanche, l’âge maternel élevé et l'hypofertilité sont des facteurs de risque à part entière.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le rétinoblastome, dont les facteurs de risque sont encore mal connus, est la plus fréquente des tumeurs de l'œil de l'enfant avec une incidence de 1 sur 15 à 20.000 naissances. Ses deux symptômes les plus fréquents sont la leucorie et le strabisme. 60% des rétinoblastomes sont unilatéraux et la plupart de ces formes ne sont pas héréditaires. L'âge moyen du diagnostic est 2 ans. Des études récentes avaient suggéré un risque accru de rétinoblastome chez les enfants conçus par fécondation in vitro (FIV).


Les chercheurs de l'unité Recherche épidémiologique en santé périnatale et santé des femmes et des enfants de l'Inserm, ont mené une étude, Epiretino, sur ce risque de rétinoblastome associé aux traitements de l'infertilité à partir de 244 cas de formes non familiales de rétinoblastome. Ces cas ont été comparés à 28.170 naissances représentatives des naissances françaises.

L'analyse ne montre pas de risque augmenté de rétinoblastome associé à la FIV ou autres traitements de l'infertilité.

· En revanche, l'âge maternel élevé et l'hypofertilité (avec une durée de deux ans pour concevoir) sont des facteurs de risque de rétinoblastome. Ainsi, le risque avec l'âge maternel est accru : Pour les mères âgées de 33 à 39 ans, le risque est multiplié par 2 (OR : 2,07, IC : 95%) par rapport à celui des mères de moins de 25 ans

· mais les associations avec la FIV (OR : 1,37), la stimulation ovarienne ou l'insémination intra-utérine (OR : 1,35) ne sont pas statistiquement significatives après ajustement pour l'âge maternel et le tabagisme.

· Enfin, le risque de rétinoblastome est sérieusement augmenté pour l'enfant, lorsque sans traitement de l'infertilité, le délai de conception dépasse les 2 ans (OR : 2,02).

Rappelons qu'en France, la loi de bioéthique qui encadre la pratique de la FIV, réserve son accès aux femmes âgées de moins de 43 ans au moment de la tentative.

Source: Communiqué Inserm et Human Reproduction doi: 10.1093/humrep/des149 First published online: May 15, 2012 « Are children born after infertility treatment at increased risk of retinoblastoma?” (Visuel National cancer Institute)

Accéder aux dernières actualités sur la FIV, sur l'Infertilité

Lire aussi : FIV: Les traitements de fertilité causes d'anomalies chez l'enfant?

Autres actualités sur le même thème