Vous recherchez une actualité
Actualités

GÉNOME: Un double sens caché dans le code génétique

Actualité publiée il y a 4 années 12 mois 1 jour
Science

Un second code caché dans l'ADN, qui contient des informations qui vont modifier la façon dont les scientifiques vont interpréter les instructions contenues dans l'ADN et les mutations, pour mieux diagnostiquer et comprendre les maladies, c’est la découverte majeure de ces chercheurs de l’Université de Washington (UW), présentée dans l’édition du 13 décembre de la revue Science. Selon les chercheurs, ce double codage des acides aminés et des informations de régulation serait même une caractéristique fondamentale de l'évolution du génome.

L'étude dirigée par le Dr John Stamatoyannopoulos de l'UW, professeur agrégé de sciences génomiques et de médecine Université de Washington professeur agrégé de sciences génomiques et de la médecine, a été menée dans le cadre du programme international Encode (pour Encyclopedia of DNA Elements Project), qui a pour objectif comment et où les données concernant nos fonctions biologiques sont stockées dans le génome humain.


Les scientifiques pensaient que le code génétique apportait des informations sur les protéines. Mais l'équipe de l'UW suggère, avec sa recherche, que les génomes utilisent le code génétique pour « écrire » 2 langues ou codes distincts, la façon dont les protéines sont produites, et la façon dont les gènes sont contrôlés. Un code est crypté au-dessus de l'autre, expliquent les auteurs, c'est pourquoi le second était resté caché pendant si longtemps. Ainsi, depuis plus de 40 ans, les scientifiques pensaient que les changements affectant le code génétique avaient seulement un impact sur la production des protéines. Mais l'ADN se révèle également un dispositif de stockage d'informations incroyablement puissant et « pleinement exploité».

Certains signes ont 2 significations : Le code génétique utilise un alphabet de 64 signes appelés codons, codant pour 22 acides aminés. L'équipe vient de découvrir que 15% des codons, nommés « duons », peuvent avoir 2 significations, un code génétique spécifiant les acides aminés constituant les protéines, l'autre spécifiant le facteur de transcription (TF) qui vont contrôler la quantité de protéines produites par la cellule. Ces deux codes auraient évolué de concert, les instructions de contrôle des gènes contribuant à stabiliser certaines caractéristiques bénéfiques des protéines.

L'impact de cette découverte a des implications majeures sur la façon dont les scientifiques et les médecins interprètent le génome d'un patient et ouvre de nouvelles voies diagnostiques et de traitement personnalisé. Certaines modifications de l'ADN pourraient non seulement modifier les séquences de production de protéines mais également perturber les programmes de contrôle des gènes.

Source: Science 13 December 2013 DOI: 10.1126/science.1243490 Exonic Transcription Factor Binding Directs Codon Choice and Affects Protein Evolution (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités « autour du Génome »

Autres actualités sur le même thème

Pages