Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE: Bientôt un home test pour la diagnostiquer?

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 2 semaines
American Chemical Society

Base possible d’un futur home test pour le diagnostic précoce de la grippe, cette nouvelle technologie vient d’être présentée par des scientifiques américains lors de la 246e Réunion annuelle de l'American Chemical Society (ACS). La technique de diagnostic en question permet non seulement de diagnostiquer la grippe mais pourrait aussi identifier la souche spécifique du virus fournissant ainsi une orientation thérapeutique rapide.


Le « home-test » a ses avantages : Ce mode de diagnostic précoce aurait aussi l'avantage d'une mise rapide sous antiviraux, avant propagation du virus. Un test facile, rapide et peu coûteux, explique le Pr Suri Iyer, de la Georgia State University (Atlanta), par prélèvement prélèvement bactériologique de gorge réalisable à la maison. Pourquoi un home-test ? Aller chez le médecin pour le diagnostic d'une grippe accroît le risque de propagation et peut donc être contreproductif lors d'une épidémie. Les auteurs donnent l'exemple de la pandémie H1N1 durant laquelle, certains hôpitaux demandaient, par l'intermédiaire de la télévision, de ne pas se précipiter urgences.

Au-delà, une mise sous traitement rapide –dans l'idéal dans les 2 jours- va atténuer les symptômes de la maladie, permettre de récupérer plus vite et de retourner à ses activités scolaires ou professionnelles.

Détecter directement les antigènes plutôt que les anticorps : Les tests existants détectent des anticorps correspondant aux antigènes du virus de la grippe, des protéines présentes à la surface du virus. Ici, les chercheurs ont choisi une approche différente, qui consiste à utiliser les hydrates de carbone pour détecter directement les antigènes, dont les 2 antigènes majeurs du virus grippal, l'hémagglutinine et la neuraminidase, qui vont permettre aussi de déterminer la souche spécifique du virus. Leur technologie utilise différentes formes de glucides qui vont capter l'hémagglutinine et la neuraminidase, et indiquer, par changement de couleur, à la fois l'infection et son « type ».

Ces premières expériences de laboratoire ont montré l'efficacité de la technologie et les chercheurs envisagent de développer, si ces résultats se confirment, un test du type test de grossesse, facile à réaliser. Restera à régler la question de la prescription qui va avec le diagnostic.

Source: American Chemical Society Neuraminidase resistant sialosides for the detection of influenza viruses (Visuels CDC)


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages