Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et SURPOIDS: Des conséquences à vie pour l'enfant

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 3 jours
Circulation

On sait que le surpoids pendant la grossesse peut conduire au surpoids des enfants mais cette recherche à l'Université hébraïque de Jérusalem indique que l'excès de poids avant et pendant la grossesse peut avoir des conséquences de santé durables pour l’enfant, et même tard dans la vie. Ces conclusions publiées dans la revue Circulation de l’American Heart Association, ajoutent aux arguments, pour les futures mères, de contrôler leur poids avant et durant la grossesse.

Ces chercheurs de l'Université hébraïque et de l'Université de Washington (Seattle), démontrent en effet une corrélation directe entre surpoids maternel et tendances à l'hypertension, au surpoids, à l'hyperglycémie et à l'hyperlipidémie des enfants une fois devenus adultes. L'analyse a porté sur 1.400 personnes, avec les données du poids de la mère avant et pendant la grossesse et du poids de l'enfant à la naissance, puis le relevé, à l'âge de 32 ans, du poids, de la pression artérielle, de la glycémie et des lipides dans le sang, de l'indice de masse corporelle (IMC), de la mesure de la graisse corporelle et de la largeur des hanches... · Les résultats montrent la nette influence de la surcharge pondérale de la mère sur le surpoids de l'enfant, entraînant d'autres facteurs de risque à l'âge adulte. · Les enfants de mères ayant pris plus de 14 kg durant la grossesse présentent un IMC bien élevé que ceux nés de mères ayant pris 9 kg pendant leur grossesse. · les enfants de mère en surpoids présentent une largeur de la hanche de près de 10 cm de plus, en moyenne, que les enfants nés de mères qui n'étaient pas en surpoids. · Les mêmes résultats sont obtenus pour les taux de sucre et de lipides dans le sang,


Ce qui indique que tous les enfants nés de mères en surpoids présentent des facteurs préjudiciables et une espérance de vie raccourcie par rapport aux enfants nés de mères sans prise de poids excessive.

«Nous savons maintenant que des événements qui se produisent tôt dans la vie du fœtus ont des conséquences durables pour la santé de l'enfant une fois adulte », confirme le Dr Hagit Hochner, auteur principal de l'étude. Le Dr Orly Manor, co-auteur, ajoute : «À une époque d'épidémie de surpoids dans le monde, il est crucial d'identifier les fenêtres d'opportunité et d'intervention pour réduire les risques de maladie chronique plus tard dans la vie ».

Source: Circulation 2012;125:1381-1389 published online before print February 17 2012, doi:10.1161/CIRCULATIONAHA.111.070060 “Associations of Maternal Prepregnancy Body Mass Index and Gestational Weight Gain With Adult Offspring Cardiometabolic Risk Factors: The Jerusalem Perinatal Family Follow-Up Study

Lire aussi :

GROSSESSE tardive et OBÉSITÉ: Un risque multiplié de complications

OBÉSITÉ et grossesse : Plus de grossesses prolongées, plus d'accouchements déclenchés

OBÉSITÉ et GROSSESSE : « Je finirai obèse, merci Maman ! »

Autres actualités sur le même thème