Vous recherchez une actualité
Actualités

HYPERTENSION: L'acide folique pour réduire de 20% le risque d'AVC

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 4 semaines
JAMA

Une étude et un commentaire, publiés dans le JAMA et présentés à la Session annuelle de l’American College of Cardiology (San Diego) démontrent que l’acide folique ou vitamine B9 combiné à l'énalapril, un médicament utilisé dans la prise en charge de l’hypertension artérielle, réduit de façon significative le risque de premier accident cardiovasculaire (vs énalapril seul). Des résultats obtenus ici sur plus de 20.000 sujets à pression artérielle élevée, qui montrent une réduction possible de l'incidence des AVC en particulier chez les patients à niveaux de folates faibles ou modérés.

L'efficacité de l'acide folique dans la prévention primaire de l'AVC restait à démontrer. Mais alors que l'AVC est la seconde cause de décès dans le monde et que 77% des AVC sont de premiers événements cette étude menée sur plus de 20.000 participants chinois, à pression artérielle élevée et sans antécédents d'AVC ou d'infarctus, fait valoir tout le bénéfice d'une thérapie ciblée par acide folique.


Il s'agit de l'étude China Stroke Primary Prevention Trial (CSPPT), menée par une équipe de l'Université de Pékin et prenant en compte les niveaux de folates des sujets à l'inclusion. Les chercheurs ont suivi durant plus de 5 ans, précisément 20.702 participants atteints de HTA et sans antécédents d'événements cardiovasculaires randomisés pour recevoir un traitement quotidien

- soit un comprimé comportant l'énalapril (10 mg) et 0,8 mg d'acide folique

- soit un comprimé contenant l'énalapril seul (10 mg).

Au cours du suivi,

282 AVC ont été constatés dans le groupe acide folique+ énalapril

355 AVC ont été constatés dans le groupe énalapril seul.

· Cela correspond à une réduction du risque absolu de 0,7% et du risque relatif (entre les 2 groupes) de 21%.

La nécessité d'une prévention ciblée : L'analyse met également en évidence cette grande variabilité de réduction du risque entre les participants du groupe acide folique + énalapril soit de 2,2 à 2,8% pour le premier AVC, et de 3,1 à 3,9% pour l'ensemble des événements cardiovasculaires. Cette variabilité suggère l'intérêt d'une supplémentation ciblée. Les niveaux de folates de base apparaissent ainsi comme un facteur déterminant de l'efficacité du traitement par acide folique dans la prévention des AVC.

Les implications sont très importantes, compte-tenu de l'incidence élevée des AVC : « Il y a encore moyen de réduire l'incidence des AVC par thérapie ciblée par acide folique », concluent les auteurs. D'autant que la supplémentation en acide folique est sûre et peu coûteuse, et que des milliards de personnes dans le monde présentent de trop faibles niveaux de folate, ajoutent

Quelles sources naturelles de folates ? Légumes verts et à feuilles, fruits et jus de fruits, noix, haricots et pois sont des sources alimentaires de folates.

Sources: JAMA March 15, 2015

Doi: 10,1001 / jama.2015.2274 Folic Acid Supplementation Among Adults with Hypertension Reduces Risk of Stroke

Doi: 10,1001 / jama.2015.1961 Editorial: Folate Supplements for Stroke Prevention

Lire aussi: INFARCTUS : Pourquoi l'acide folique prévient le premier, mais pas le second ?

Autres actualités sur le même thème