Vous recherchez une actualité
Actualités

IMPULSIVITÉ: Bientôt un médicament pour la contrôler?

Actualité publiée il y a 8 années 4 mois 1 semaine
British Journal of Pharmacology

Certes l'impulsivité est une forme de capacité d'adaptation dans des situations qui exigent une réponse immédiate mais c'est aussi un trait majeur de certaines maladies psychiatriques et neurologiques comme la schizophrénie, les troubles bipolaires et la toxicomanie. Des chercheurs espagnols montrent, pour la première fois que le récepteur CB2 est impliqué dans la régulation des comportements impulsifs. La manipulation de ce récepteur ou enzyme pourrait donc permettre de moduler l'impulsivité. Ces conclusions, obtenues sur la souris et publiées dans la dernière édition de mars du British Journal of Pharmacology suggèrent le développement de médicaments ciblant ​​le CB2 sans passer par un autre récepteur, le CB1 dont la « manipulation » est responsable d’effets psychoactifs.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'impulsivité est un trait de personnalité caractérisé par des actions qui n'intègrent pas les conséquences ultérieures de l'action. Les auteurs décrivent l'impulsivité comme un comportement normal qui nous permet de nous adapter à notre environnement, dans certaines circonstances qui nécessitent une réaction immédiate. Néanmoins, un tel comportement peut provoquer une réaction disproportionnée et conduire à un état pathologique. Un grand nombre de troubles psychiatriques sont ainsi caractérisés par un niveau élevé de l'impulsivité. L'un de ces troubles est la toxicomanie…, un comportement problématique pour la société.


Cette étude menée par l'Institut en neuroscience d'Alicante montre que modifier le système endocannabinoïde peut permettre de moduler les niveaux élevés de l'impulsivité. Ces chercheurs espagnols prouvent que le récepteur CB2, qui a des fonctions de modulteur dans le système nerveux, est impliqué dans la régulation des comportements impulsifs.

Le système endocannabinoïde comprend principalement deux types de récepteurs (CB1 et CB2). Bien qu'on pensait que CB2 ne réglemente que la réponse immunitaire au niveau périphérique, une étude publiée dans la revue Science en 2005 a montré que CB2 est présent dans le cerveau dans des conditions normales. Depuis lors, d'autres études avaient déjà lié CB2 à la régulation des émotions et des fonctions cognitives. Cette équipe espagnole a, en particulier, déjà montré le rôle de CB2 dans la régulation de l'anxiété et la dépression et d'autres études ont montré que sa modification est liée à un risque accru de dépression, d'anxiété et de toxicomanie.

L'étude a évalué l'action du gène CB2 en le stimulant et le bloquant dans un modèle de souris montrant des niveaux élevés d'impulsivité. Les scientifiques ont ensuite analysé si cela modulait leur comportement impulsif et ont observé les modifications cérébrales liées à ces changements. Les auteurs démontrent que les niveaux d'expression génétique de CB2 sont à un niveau normal chez les souris à faible impulsivité et que l'activité du récepteur CB2 réduit le comportement impulsif chez la souris.

Source: British Journal of Pharmacology DOI: 10.1111/j.1476-5381.2011.01542.x, 2012 " Cannabinoid CB2 receptor-mediated regulation of impulsive-like behaviour in DBA/2 mice

Accéder aux dernières actus en Psycho

Autres actualités sur le même thème